En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

KOFFI OLIMIDE LIVE

07:00 08:00

Emission en cours

KOFFI OLIMIDE LIVE

07:00 08:00


« Ann aprann Ayisyen » pour la transmission du patrimoine culturel immatériel d’Haïti

Écrit par le 8 février 2021


Par Lord Edwin Byron

Il est de ces amis qui cultivent l’art de recevoir leurs ami.e.s plus que toute autre chose. En plus de l’accueil chaleureux et du goûter, ils savent, avec élégance, partager leur folie. Quant à celui-ci, mis à part son côté d’amuseur impénitent, la première passion qu’on lui connaît, c’est l’exhibition de ses nouveaux titres aux amis intellos.

Par un de ces après-midi de grande plaisanterie, un livre intitulé “Ann Aprann Ayisyen” m’a retenu l’attention. Comme à l’accoutumée, il n’a pas lésiné sur ma demande de partir avec le livre portant sur le patrimoine culturel immatériel d’Haïti.

Je n’ai pas mis de temps à le feuilleter. Je le trouvais consistant puisqu’il m’a permis de re-explorer le vaste champ du patrimoine immatériel haïtien. Ce livre réalisé à l’usage du secondaire est divisé en six(6) chapitres portant respectivement sur les proverbes créoles, l’art culinaire haïtien, les pratiques religieuses, la médecine traditionnelle, les savoir-faire artisanaux, les jeux traditionnels.

Je dois me demander quel suivi a été fait en ce qui concerne l’intégration de ce manuel dans le cursus du secondaire? Puisque je n’ai jamais rencontré un élève des classes secondaires avec un tel manuel. Je me contrains de croire que l’idée de publier un tel ouvrage avec le concours de Akademi Kreyòl Ayisyen (AKA), sous la direction de Ronald C. Paul, n’aurait pas été une quelconque démagogie. Je me rappelle avoir bien compris aussi le bien-fondé de ce projet.

Les mots de Ronald Paul, directeur du projet, sont clairs, encourageants et motivants: “Pour la plupart d’entre nous, il s’agit de la concrétisation d’une idée depuis longtemps contemplée mais jamias mise en œuvre. Ce n’est qu’un début et nous espérons que sur tout le territoire, des initiatives consistant à documenter le patrimoine culturel local et à offrir aux élèves le fruit de ces recherches se réalisent de plus en plus”

L’idée mise en œuvre dans ce travail devrait permettre aux jeunes écoliers haïtiens de mieux se construire tout en les aidant à déconstruire certains préjugés néfastes à leur épanouissement.

J’aimerais bien que les responsables d’établissements prennent le temps de consulter cet ouvrage que je trouve particulièrement important, traitant des connaissances et des pratiques traditionnelles de base. Ne se tromperont pas ceux qui le trouveront limité, ils devront comprendre que leur rôle est de l’approfondir ou de produire en vue de documenter notre patrimoine culturel immatériel.

Ann aprann Ayisyen – sdl Ronald C Paul – 1re Edition, juin 2019
Projet: PASS-TPCI/ financement de l’UNESCO.

 

Source : Sibelle Haïti


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + quatorze =