En ce moment

Titre

Artiste


A 10 contre 11, le PSG s’offre le Classique Marseille – Dbrief et NOTES des joueurs (OM 0-2 PSG)

Écrit par le 1 avril 2024



La joie des Parisiens aprs le but inscrit par Ramos (0-2, 85e).

Malgré une bonne première période et une supériorité numérique pendant plus de 45 minutes, l’Olympique de Marseille a concédé une défaite à domicile contre le Paris Saint-Germain (0-2) ce dimanche en clôture de la 27e journée de Ligue 1.

L’Olympique de Marseille a laissé passer une belle occasion. En supériorité numérique pendant plus d’une mi-temps et performant dans le premier acte, l’OM s’est fait surprendre sur deux contres du Paris Saint-Germain (0-2) ce dimanche dans le Classique, en clôture de la 27e journée de Ligue 1.

Sans être étincelant, mais sérieux et aidé par un bon Donnarumma, le PSG conserve sa suprématie dans ce choc contre le rival et se rapproche toujours un peu plus du titre avec 12 points d’avance sur Brest. Septième, l’OM ne profite pas des défaites de Nice et Lens ce week-end pour se rapprocher du Top 6.

L’expulsion de Beraldo

Au rendez-vous dans un stade Vélodrome plein à craquer, les supporters de l’Olympique de Marseille ont poussé leur équipe dès l’entame. Mais la chaude ambiance du Vel’ aurait pu être refroidie après seulement cinq minutes de jeu si Fabian Ruiz s’était appliqué sur un centre de Kolo Muani venu de la droite. Malgré cette frayeur pour l’OM, les Marseillais ont montré un meilleur visage durant le premier acte et se sont procuré plusieurs occasions dangereuses. Veretout faisait frissonner le stade sur un centre détourné par Danilo Pereira juste à côté de son propre poteau, puis sur une frappe au ras du montant opposé.

Après une vingtaine de minutes à se chercher, le PSG a eu un peu plus la maîtrise du ballon et se montrait enfin dangereux dans ce Classique. Mais Lopez est bien sorti dans les pieds de Kolo Muani, puis Dembélé a trop croisé sa frappe après avoir passé en revue toute la défense marseillaise. Cependant, les Parisiens se retrouvaient en infériorité numérique à la 40e minute lorsque Monsieur Bastien expulsait (sévèrement ?) Beraldo, après intervention de la VAR, estimant sans doute que le Brésilien était le dernier défenseur au moment de sa faute sur Aubameyang. De quoi réchauffer davantage l’ambiance dans un Vélodrome qui se prenait à y croire encore un peu plus après ce carton rouge et la bonne première période de son équipe.

Le PSG douche l’OM en seconde période

La sortie de Mbemba sur blessure dès le début de la seconde période a déréglé la machine marseillaise. Et dans la foulée, Paris en a profité pour prendre l’avantage sur une contre-attaque initiée et conclue par Vitinha, avec l’aide de Dembélé (0-1, 53e). Sous une pluie continue, l’OM était groggy mais Veretout rallumait la flamme dans le stade cinq minutes plus tard sur un but finalement annulé pour une position de hors-jeu de Luis Henrique placé devant Donnarumma. Mais c’est à l’entrée du dernier quart d’heure que les Marseillais ont véritablement commencé à inquiéter de nouveau l’équipe parisienne.

Alors que Luis Enrique faisait tourner son effectif – en remplaçant Mbappé, Dembélé, Fabian Ruiz (à la 65e minute) et Zaïre-Emery (à la 77e minute) – le PSG a subi en fin de rencontre, et concédé plusieurs occasions repoussées par un bon Donnarumma, avant que Ramos ne creuse davantage l’écart sur une contre-attaque (0-2, 85e). Le break était fait et Donnarumma éteignait toute révolte en réalisant une dernière double parade juste après le deuxième but de son équipe. Marseille n’aura jamais su profiter de sa supériorité numérique pour l’emporter ce soir.

La note du match : 6/10

Sans atteindre des sommets, ce Classique a été plutôt plaisant à regarder. Il y a eu des buts, des occasions et un scénario intéressant dans une belle ambiance au Vélodrome. Il y a, certes, eu du déchet des deux côtés mais la pluie n’a pas aidé les acteurs.

Les buts :

– Sur une contre-attaque, Vitinha remonte le ballon et sert Dembélé sur sa droite. Le Français décide de redonner le ballon dans l’axe sur le Portugais, qui marque d’une frappe du droit (0-1, 53e).

– Sur un nouveau contre, Hakimi file côté droit et sert Asensio dans l’axe. L’Espagnol trouve Ramos qui fixe Lopez et ajuste le gardien marseillais du droit (0-2, 85e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L’homme du match : Gianluigi Donnarumma (8/10)

Le gardien du PSG était infranchissable dans ce Classique ! Auteur de neuf arrêts au total, l’Italien a écoeuré les attaquants adverses et rassuré son équipe dans les temps forts marseillais. Surtout, sa double parade après deuxième but parisien puis un nouvel arrêt à son premier poteau ont empêché l’OM d’y croire et d’enflammer les dernières minutes de la rencontre.

MARSEILLE :

Pau López (5) : le gardien marseillais n’a pas eu beaucoup de travail en première période, mais il réalise une bonne sortie dans les pieds de Kolo Muani. L’Espagnol peut aussi remercier la maladresse de Fabian Ruiz et de Dembélé sur deux actions chaudes dans sa surface. Dans le second acte, il est battu par Vitinha et Ramos sur deux contres parisiens.

Ulisses Garcia (5,5) : titularisé dans le couloir droit, le latéral gauche avait un sacré défi : stopper Kylian Mbappé. L’international suisse a réussi sa mission puisque son adversaire n’a pas pesé sur le match. Sur son mauvais pied, il a en revanche été plus en difficulté sur le plan offensif.

Chancel Mbemba (6) : comme souvent dans les gros matchs, le défenseur central a été au rendez-vous. Attentif sur les mouvements dans sa zone, le Congolais a régulièrement pris le meilleur sur ses adversaires. Mais il doit sortir sur blessure en début de seconde période. Remplacé à la 51e par Samuel Gigot (non noté), qui est impliqué sur le but de Vitinha à cause d’une tête qui a lancé le contre parisien.

Leonardo Balerdi (6) : de retour de blessure, le défenseur central a été au rendez-vous. Dur sur l’homme et présent en couverture, l’Argentin n’a pas été particulièrement mis en difficulté dans cette rencontre. Remplacé à la 73e par Azzedine Ounahi (non noté).

Quentin Merlin (5) : le latéral gauche a tenu son couloir avec sérieux malgré l’activité de Kolo Muani sur son côté en première période. Il n’a pas hésité à se projeter et à apporter du soutien à ses attaquants. En seconde période, son centre trop long a failli surprendre Donnarumma.

Geoffrey Kondogbia (5) : en première période, le milieu a réalisé un bon travail dans l’entrejeu, notamment à la récupération du ballon. Sa justesse technique et son calme lui ont aussi permis d’être un relais efficace dans les premières relances. Comme son équipe, il a baissé de pied après la pause. Remplacé à la 61e par Pape Gueye (non noté).

Jordan Veretout (6) : le milieu de terrain a rendu une bonne copie. Très bien placé, il a souvent coupé les lignes de passes. L’international français s’est aussi projeté pour soutenir les offensives de son équipe et se retrouver parfois à la conclusion, à l’image de sa frappe qui passe juste à côté du poteau ou de son but refusé pour un hors-jeu. L’ancien Romain n’a pas grand-chose à se reprocher.

Amine Harit (5) : le Marocain a été intéressant dans les petits espaces pour ressortir le ballon et amorcer les contres marseillais. Néanmoins, il a eu plus de mal à peser dans les trente derniers mètres. 

Luis Henrique (4) : titularisé sur le côté droit, l’ailier n’a pas ménagé ses efforts. Le Brésilien a multiplié les appels et bien combiné avec ses coéquipiers. Cependant, il a manqué de tranchant et de justesse dans le dernier geste pour se montrer plus dangereux dans la zone de vérité. Sa position de hors-jeu sur le but de Veretout prive l’OM de l’égalisation.

Iliman Ndiaye (4) : intelligent dans ses prises de balle et ses dribbles, l’attaquant a été précieux dans les phases de transition en première période. Son manque de justesse dans la dernière passe et d’entente avec ses coéquipiers ne lui ont toutefois pas permis d’aller au bout de ses actions. Remplacé à la 61e par Faris Moumbagna (non noté), qui n’a pas concrétisé plusieurs opportunités.

Pierre-Emerick Aubameyang (5) : l’attaquant n’a pas marqué mais il n’a pas démérité. A l’origine de l’expulsion de Beraldo, le Gabonais a beaucoup tenté et pesé sur la défense parisienne. Il lui a manqué de la réussite pour faire la différence au tableau d’affichage dans ce Classique.

PARIS SG :

Gianluigi Donnarumma (8) : lire le commentaire ci-dessus.

Achraf Hakimi (6) : un match correct pour le latéral droit qui a eu une belle activité dans son couloir avec 85 ballons touchés. Sans être impérial défensivement, le Marocain a fait son match.

Danilo Pereira (7) : tout proche du but contre son camp sur un centre de Veretout en début de match, le défenseur central a vite oublié cette frayeur. Derrière, le Portugais a repoussé de nombreuses fois le danger, au sol ou dans les airs. Solide !

Beraldo (4) : la recrue hivernale du PSG ne gardera pas un bon souvenir de son premier Classique. Sanctionné à la 15e pour une obstruction sur Aubamayeng, le Brésilien a été expulsé à la 40e pour une nouvelle faute sur l’attaquant marseillais.

Lucas Hernández (6) : titularisé dans le couloir gauche, le défenseur parisien a bien surveillé Luis Henrique en première période. Replacé dans l’axe après l’expulsion de Beraldo, le Tricolore s’est montré solide. Il a fait le job.

Warren Zaïre-Emery (6,5) : moins en vue que Vitinha, le jeune milieu de terrain a réalisé le travail de l’ombre. Précieux pour combler les espaces laissés par ses coéquipiers, l’international français s’est aussi montré très propre dans son jeu (94% de passes réussis, 5 ballons perdus). Remplacé à la 77e par Milan Skriniar (non noté).

Vitinha (8) : le milieu de terrain a été à la hauteur du rendez-vous. Le Portugais a rayonné dans l’entrejeu et lancé le PSG vers la victoire en se muant en buteur pour ouvrir le score. Très mobile et juste techniquement, il n’a pas raté son Classique.

Fabián Ruiz (4) : un match à oublier pour l’Espagnol. Frappe à côté, contrôles manqués ou encore passes imprécises, le milieu de terrain du PSG a presque tout manqué en première période. Heureusement pour lui, il s’est repris après la pause. Remplacé à la 65e par Manuel Ugarte (non noté).

Ousmane Dembélé (6) : dans une position de numéro 10, l’attaquant a réalisé une bonne performance. Le Tricolore a fait de grosses différences sur ses prises de balle, ses accélérations et ses transmissions, à l’image de sa passe décisive pour Vitinha. Cependant, le champion du monde 2018 a encore péché dans la finition. Remplacé à la 63e par Marco Asensio (non noté), passeur décisif pour Ramos.

Randal Kolo Muani (5) : aligné sur le côté droit au Vélodrome, où il a brillé avec l’équipe de France contre le Chili (3-2) quelques jours auparavant, l’attaquant parisien avait des repères. Il a été plutôt intéressant sur certaines phases, avec notamment un bon centre pour Ruiz et des échanges avec Dembélé. Remplacé à la 46e par Kang-in Lee (5), qui a une belle activité pour compenser l’infériorité numérique de son équipe.

Kylian Mbappé (4) : très attendu pour ce choc, l’attaquant parisien a vécu un dernier Classique anecdotique. Sur le côté gauche, il n’a pas fait ses différences habituelles et ne s’est pas procuré d’occasions. Une soirée décevante et un remplacement peu apprécié après l’heure de jeu. Remplacé à la 64e par Gonçalo Ramos (non noté), auteur du but du break pour le PSG.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de “commentaires” ci-dessous !

MARSEILLE 0-2 PARIS SG (mi-tps: 0-0) – FRANCE – Ligue 1 / 27e journe
Stade : Orange Velodrome, Marseille – Arbitre : Benot Bastien, France

Buts : – Vitinha (53e) G. Ramos (85e) pour PARIS SG
Avertissements : – Beraldo (15e), L. Hernndez (38e), D. Pereira (40e), G. Donnarumma (45e), Beraldo (40e), pour PARIS SG

MARSEILLE : P. LpezC. Mbemba (S. Gigot, 51e), L. Balerdi (A. Ounahi, 73e)U. Garcia, Q. MerlinJ. Veretout, G. Kondogbia (P. Gueye, 62e), A. HaritLuis Henrique, I. Ndiaye (F. Moumbagna, 61e), P. Aubameyang

PARIS SG : G. DonnarummaD. Pereira, BeraldoA. Hakimi, L. HernndezVitinhaW. Zare-Emery (M. Skriniar, 77e), Fabin Ruiz (M. Ugarte, 65e)O. Dembl (Asensio, 64e)R. Kolo Muani (Kang-In Lee, 46e), K. Mbapp (G. Ramos, 64e)

Vitinha a lancé Paris vers la victoire (0-1, 53e)

 Ramos a fait le break pour le PSG (0-2, 85e)

Mbappé n’a pas brillé dans ce Classique

Veretout a fait son match

VIDEO : l’ouverture du score de Vitinha

VIDEO : Ramos fait le break pour le PSG

 





Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 × cinq =