En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Alaphilippe, il y a un doute !

Écrit par le 23 juillet 2023


[ad_1]

Au sortir d’un Tour de France qu’il n’a pas réussi à marquer de son empreinte, Julian Alaphilippe a été sélectionné par Thomas Voeckler pour disputer les championnats du monde, le 6 août prochain. Peut-être pas en tant que leader.

Après avoir vécu une saison 2022 faites de blessures, de chutes et de déceptions en tout genre, Julian Alaphilippe avait de bien plus grandes espérances pour 2023, avec comme point d’orgue le Tour de France disputé du 1er au 23 juillet. À l’heure de boucler la Grande Boucle, force est de constater que le coureur de la Soudal-Quick Step n’a pas été en mesure d’atteindre les objectifs qu’il s’était fixés. Pas de maillot jaune, pas de victoire d’étape et une position lointaine au classement général (33e, à près de deux heure et demi du vainqueur). Mais les choses ne s’arrêtent pas là pour un Julian Alaphilippe qui a été sélectionné par Thomas Voeckler pour les championnats du monde qui se disputeront à Glasgow le 6 août prochain Sera-t-il leader ? Rien n’est moins sûr.

Il y a en tout cas un gros doute sur le sujet. Interrogé dimanche par Eurosport sur le rôle du compagnon de Marion Rousse dans la sélection tricolore, Thomas Voeckler a indiqué que celui-ci n’était pas assuré d’être le leader du clan français. « Non, pas forcément. C’est un parcours particulier que l’on est allé reconnaitre en avril. Ça dépend de comment ça court, ça dépendra aussi beaucoup de la météo. Donc c’est assez atypique comme circuit pour un championnat du monde. Il y a quarante-huit virages par tour et il y a dix tours, ça ne fait pas loin de cinq cents virages. »

Laporte en fer de lance ?

Outre Julian Alaphilippe, Valentin Madouas, Christophe Laporte, Benoît Cosnefroy, Bryan Coquard, Olivier Le Gac, Florian Sénéchal et Rémi Cavagna ont été choisis pour disputer la course en ligne. Ce même Rémi Cavagna s’occupera également du contre-la-montre, au côté de Bruno Armirail lors de ces mondiaux. Et s’il a considéré qu’il y avait « beaucoup de concurrence » avec les autres nations présentes, Thomas Voeckler a laissé entendre que Christophe Laporte était peut-être la meilleure chance française sur l’épreuve en ligne. « Je crois que tout le monde a vu que Christophe était en jambes. Il y a des choses à faire, c’est sûr.« 

[ad_2]

Source link


Continuer la lecture