En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Alerte Météo : Crues et inondations, nouvelles pluies en Bretagne

Écrit par le 4 avril 2024


[ad_1]

Du
au

Situation

La situation reste très délicate sur le front des crues dans l’Yonne toujours en alerte ROUGE, avec l’Armançon qui devrait atteindre son pic de crue en aval en fin de journée de ce mercredi.
Les départements de la Nièvre, de la Côte-d’Or et de la Saône-et-Loire repassent en niveau JAUNE avec l’onde crue qui s’évacue en aval vers le nord.
Sur les départements placés en alerte ORANGE, la situation est également délicate avec la partie amont de la Marne et de la Seine toujours en crue. Mais, la décrue s’amorce déjà sur ces départements.

Même si les précipitations faiblissent ces prochains jours, se produisant sous forme d’averses, la décrue s’annonce lente, justifiant ces alertes.

Enfin, l’épisode de pluies abondantes se poursuit sur le sud de la Bretagne. Les nouveaux cumuls pourront encore atteindre 30 mm de plus d’ici à jeudi matin, notamment sur le Morbihan, laissant craindre un risque de nouvelles réactions de cours d’eau.

Observation

Ce mercredi
Dans l’après-midi, des averses éparses concernaient la Bourgogne mais sans effet sur le niveau des cours d’eau. Les niveaus étaient orientés à la baisse tout en restant élevés. Seul le tronçon aval de l’Armançon (89) continuait de monter, avant le pic attendu en milieu de nuit. La Marne baissait depuis ce matin. Par contre, la Seine amont montait encore un peu, dépassant le niveau de la crue de 2006 (2,3 m) et pouvant atteindre celui de mai 2013 (2,17 m) dans la nuit.
En Bretagne, le temps était redevenu sec. La nouvelle perturbation balaiera la région dans la nuit et ce jeudi matin, avec à nouveau 15 à 20 mm possibles.

A 12 h, la décrue progressive se poursuit lentement pour les cours d’eau de la Marne et de la Seine amont, mais le niveau reste élevé, donc la vigilance reste de mise. La Brenne accélère sa décrue avec pour conséquence la rétrogradation de la Côte-d’Or en niveau JAUNE.
Cependant, l’Armançon continue de monter dans sa partie aval dans l’Yonne, où le niveau atteint 4,25 m ce midi à la station de Brienon-sur-Armançon, dépassant la crue de référence de 4 juin 2016 à 4,18 m.
L’accalmie se poursuit en Bretagne avec un arrêt temporaire des averses.

À 8 h, les cours d’eau de la Marne et de la Seine dans les départements placés en alerte de niveau ORANGE amorcent leur décrue en amont. Vigicrues maintient la vigilance orange pour ces tronçons ce matin. Pour l’Armançon, la situation est toujours critique avec le pic de crue dépassé dans la partie amont, mais toujours pas atteint en aval. À la station de Brienon-sur-Armançon, le niveau atteint 3,75 m à 8 h et devrait dépasser la crue du 4 juin 2016 à 4,18 m en cours de journée. Les crues de référence de 2013 (4,47 m) et de 2018 (4,49 m) sont aussi menacées lors du pic de crue prévisionnel en fin de soirée et nuit prochaine.
En Bretagne, c’est l’accalmie pour les averses ce matin. Sur les dernières 24 h, on relève 53 mm à Plouay (Morbihan) ; 52 mm à Coray (Finistère) et 45 mm à Ploerdut (Morbihan). D’autres averses sont prévues à partir de la fin de journée de ce mercredi, et devraient se poursuivre durant la nuit jusqu’à jeudi matin d’où la prolongation de cette alerte JAUNE pour les deux départements bretons.

Evolution

En Bourgogne, la situation reste préoccupante avec une hausse continue ce mardi de l’Armançon dans sa partie aval ce mercredi. Le pic de crue est attendu ce mercredi soir avant un plateau dans la nuit. Les débordements resteront importants, jusqu’à jeudi matin. La décrue déjà amorcée sur les autres tronçons va se poursuivre lentement durant cette journée de mercredi, même si les nouvelles pluies du jour ne vont pas aider à cette décrue.

Après une accalmie temporaire sur la Bretagne cet après-midi, d’autres averses sont prévues à partir de la fin de journée de ce mercredi, et devraient se poursuivre durant la nuit jusqu’à jeudi matin. Ces nouvelles pluies laissent craindre de nouvelles réactions de cours d’eau.

[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *