En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Atos va céder ses activités historiques à Daniel Kretinsky

Écrit par le 1 août 2023


[ad_1]

Atos lâche du lest pour éviter le crash. Le groupe informatique français confirme, ce mardi, son projet de cession de ses activités historiques d’infogérance au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, valorisées à 2 milliards d’euros, et sa restructuration autour des activités de sa filiale Eviden dont il prendra le nom.

Au total, l’opération aura « un impact positif net » sur la trésorerie du groupe de 100 millions d’euros, a précisé Atos dans un communiqué. Encore soumise à l’approbation des actionnaires lors d’une future assemblée générale extraordinaire, la transaction « devrait être achevée au quatrième trimestre 2023 ou au premier trimestre 2024 ».

Contesté par certains actionnaires

Le groupe finalise ainsi la scission entre ses activités historiques, en difficulté, de maintenance de l’infrastructure informatique (Tech Foundations), qui compte 52.000 employés dans le monde, et celles en croissance centrées sur les nouvelles technologies -cybersécurité et IA (Eviden)-, comme il l’avait annoncé en juin 2022. A l’issue de l’opération, Tech Foundations conservera le nom d’Atos.

« Cela créera de la valeur pour nos actionnaires en évitant le risque lié au redressement de Tech Foundations et à ses divers passifs et en recentrant le groupe sur Eviden et ses bonnes perspectives de croissance », a commenté le président du conseil d’administration d’Atos, Bertrand Meunier, cité dans le communiqué.

Contesté par certains actionnaires minoritaires, le projet doit donner une nouvelle impulsion au groupe de 110.000 salariés, confronté depuis le départ de son PDG Thierry Breton en 2019 à une vertigineuse chute de sa valorisation (-89 % sur cinq ans et -20 % sur un an) et à des mauvais résultats commerciaux et financiers.

Kretinsky détiendra une part d’Eviden

Cette cession s’accompagne d’augmentations de capital destinées à renforcer sa structure financière, pour un montant total de 900 millions d’euros. La société EP Equity Investment (EPEI), une holding de Daniel Kretinsky , investira au total 217,5 millions et détiendra ainsi 7,5 % d’Eviden. Le milliardaire tchèque souhaite également inclure dans l’opération la société Fimalac de l’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière – déjà son partenaire dans le sauvetage en cours du distributeur Casino -, a indiqué Atos.

Le groupe avait en outre annoncé la semaine dernière un nouveau programme de cession d’actifs « non stratégiques » à hauteur de 400 millions d’euros, pour lequel il a identifié « un certain nombre de candidats potentiels ». Eviden ambitionne désormais d’atteindre « une croissance annuelle moyenne de 7 % du chiffre d’affaires sur la période 2022-2026, avec une marge opérationnelle d’environ 12 % en 2026 ». L’annonce a bien été accueillie en Bourse avec une hausse de 7 % du titre à l’ouverture des marchés.

Source AFP

[ad_2]

Source link