En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


avant l’ouverture des JMJ, un prêtre de Rennes veut que les jeunes profitent

Écrit par le 31 juillet 2023


[ad_1]


Sandrine Prioul // Crédit photo : Nuno Cruz / NurPhoto / NurPhoto via AFP

C’est le rendez-vous festif des jeunes catholiques. La grand-messe réunit tous les quatre ans la ferveur religieuse autour des chrétiens du monde entier et du pape. Cette année, les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) se tiennent à Lisbonne, au Portugal. Les premières depuis la pandémie de la Covid.

Près de 40.000 Français vont se déplacer et sûrement plus d’un million de fidèles pour ce pèlerinage géant dès mardi jusqu’au 4 août. Mais déjà, la capitale portugaise a vu arriver ses premiers jeunes. Nicolas Guillou, prêtre à Rennes, un grand habitué des JMJ, veut que les jeunes en profitent pour s’amuser et s’ouvre la religion. Il est arrivé à Lisbonne dans le week-end.

« L’Église, elle, accueille tout le monde »

« Je crois même qu’ils vont faire tous la fête entre deux messes », s’amuse le prêtre rennais. Nicolas Guillou sait que certains jeunes ne vont pas assurer certaines messes. « Mais c’est ça l’église », relativise-t-il. Il ne veut plus que les personnes aient comme image des catholiques, de personnes au garde à vous et tirées à quatre épingles.

« L’Église, elle, accueille tout le monde. Elle a des convictions et elle a le droit de les avoir », ajoute-t-il. Selon le prêtre, elle participe à la solidarité avec les migrants, à l’accueil des plus pauvres, avec des organisations humanitaires. « On ne peut pas nous reprocher ça. Elle a des hommes et des femmes, des jeunes et des moins jeunes qui avancent avec ses convictions. Pourquoi ? Parce qu’ils ont la foi », ponctue-t-il au micro d’Europe 1.

[ad_2]

Source link