En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30


«Ce n’était pas mon choix…»

Écrit par le 1 avril 2024



Le combat de toute une vie… Depuis 2011 et la naissance de sa fille Angia, atteinte d’autisme, Samuel Le Bihan fait tout pour que son enfant ne subisse aucune discrimination. Le comédien d‘Alex Hugo s’est également engagé pour aider les autres parents d’enfants autistes, très souvent démunis, en co-fondant la plateforme d’information et d’orientation Autisme Info Service.

“Le handicap, soit vous le fuyez, soit vous le prenez à bras-le-corps”

Dimanche 31 mars, Samuel Le Bihan a évoqué avec émotion tout cet aspect de sa vie face à d’Audrey Crespo-Mara dans Sept à huit, sur TF1. “Le handicap, soit vous le fuyez, soit vous le prenez à bras-le-corps, mais ce n’est pas du bout des doigts”, estime-t-il. Lui, c’est seul qu’il a dû y faire face. Divorcé de la mère d’Angia, Samuel Le Bihan a en effet obtenu la garde exclusive de leur enfant, alors âgé de cinq ans. “Ce n’est pas mon choix. Je ne vous donnerai pas de détails, mais ce n’était pas mon choix”, confie-t-il à Audrey Crespo-Mara.

À l’époque, Samuel Le Bihan craint de ne pas être à la hauteur. “J’ai la trouille, je ne sais pas très bien comment faire, donc je vais partir en voyage avec elle, et on va passer notre temps pendant deux ans à voyager : Asie, États-Unis, Afrique”, raconte-t-il. “Je l’emmène sur les tournages, je la scolarise, (et sur les tournages) tout le monde m’aide. Ça fonctionne super bien, on est tous les deux, on est heureux”.

“Sa quête perpétuelle, c’est d’être acceptée”

À l’école, Angia est malheureusement confrontée à la cruauté des autres enfants. Tisser des liens lui demande énormément d’efforts. “Sa quête perpétuelle, c’est d’être acceptée”, explique Samuel Le Bihan. Alors, sa fille élabore “ses propres stratégies” pour se faire des copains. “Elle a appris à se défendre aussi”, ajoute le comédien. Aujourd’hui âgée de 13 ans, Angia s’intègre de plus en plus facilement. Samuel Le Bihan a d’ailleurs été bouleversé par son admission au collège. “Déjà qu’elle aille en école primaire moi je n’y croyais pas du tout, je voyais ça comme quelque chose d’impossible et je me disais ‘le collège, on ira jamais’, et un jour on fait des bilans et tout d’un coup ils parlent du collège”, se souvient-il, ému.

Car sa fille revient de très loin : “Une petite fille qui ne mange pas, qui ne parle pas, qui ne sait même pas lire une émotion sur le visage de quelqu’un, une intention, qui ne fait pas la différence entre un sourire ou des larmes, qui est complètement dans sa bulle et qui va aller maintenant en cinquième”. Si son quotidien avec Angia n’est pas toujours évident, Samuel Le Bihan s’estime chanceux d’avoir une fille aussi épatante et qui a progressé aussi rapidement. Mardi 2 avril, le comédien recevra la Légion d’honneur pour son engagement auprès des enfants autistes et de leurs parents. 



Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


dix-sept − quatorze =