En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Collet: « C’est le piège évident »

Écrit par le 1 août 2023


[ad_1]

Au lendemain du carton record des Bleus à Pau face à la Tunisie (93-36) pour leur premier match de préparation à la Coupe du monde, Vincent Collet ne s’enflamme pas. Pas plus que le sélectionneur français ne veut tirer de leçons de ce match.

La victoire fleuve et pas loin d’être historique de l’équipe de France, lundi soir à Pau contre la Tunisie (93-36) fera date. Avec un écart de 57 points à l’arrivée, les Bleus ont notamment signé la deuxième plus grosse performance du genre depuis la prise de commandes de Vincent Collet. Les Français ont également battu un record du plus faible nombre de points concédés, et qui datait, lui, de 1967. De quoi afficher un large sourire au lendemain de cette sortie écrasante et idéale pour un premier match de préparation (à la Coupe du monde aux Philippines), certes contre des Tunisiens champions d’Afrique mais qui ne disputeront pas ce Mondial.

Collet, trop expérimenté pour oublier que ce type de performance, bien sûr très flatteuse, peut aussi ne déboucher sur rien de concret ou de satisfaisant ensuite, refuse pourtant de s’enflammer, comme de tirer des enseignements de ce succès record. « J’ai dit aux joueurs que le score n’avait aucune importance, ce serait une erreur de tirer des leçons de ce match, c’est le piège évident », a d’ailleurs tout de suite avoué le sélectionneur français, qui a néanmoins goûté la copie rendue par ses hommes.

Collet : « Garder les pieds sur terre et avancer »

« On a été sérieux, on a su travailler le mouvement du ballon, la patience en attaque. Maintenant, on doit faire la même chose contre une adversité plus forte. » L’ancien entraîneur de Boulogne-Levallois ne retient pas, en effet, que de bonnes choses de cette première sortie, victoire de 57 points ou pas.

« Parfois, on ne bougeait pas suffisamment ensemble, et on a eu quelques trous d’air en défense sans pourtant encaisser de panier », déplore ainsi l’entraîneur des Bleus, qui note également que quand « on veut bouger la balle, on trouve déjà des solutions ». Il importe surtout à l’ancien homme fort de la SIG de « garder les pieds sur terre et d’avancer ».

[ad_2]

Source link