En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


  • Non classé

Conflit . La Cour internationale de justice somme Israël d’éviter la famine à Gaza

Écrit par le 29 mars 2024


[ad_1]

“La plus haute juridiction de l’ONU a ordonné à l’unanimité à Israël de permettre le flux sans entrave de l’aide vers Gaza, afin d’éviter une famine”, rapporte la BBC. Dans son ordonnance, la CIJ déclare que Gaza “n’est plus seulement confrontée à un risque de famine” mais que “la famine s’installe” dans l’enclave palestinienne.

Selon les observateurs des Nations unies, 31 personnes, dont 27 enfants, sont déjà mortes de malnutrition et de déshydratation.

“Les conditions de vie catastrophiques des Palestiniens dans la bande de Gaza se sont encore détériorées, en raison notamment des privations prolongées et généralisées de nourriture et d’autres produits de première nécessité auxquelles ils ont été soumis”, observent les magistrats de la cour, cités par le Middle East Eye.

Aide “à grande échelle”

Ils exhortent donc l’État hébreu à “prendre toutes les mesures nécessaires” pour permettre l’entrée de l’aide humanitaire dans l’enclave, précise le Washington Post. “L’acheminement de nourriture, d’eau, de fournitures, de soins médicaux, de produits d’hygiène, d’électricité, d’abris et de carburant” doit être assuré “sans entrave” et “à grande échelle”.

Un objectif qui pourrait être atteint “en augmentant la capacité et le nombre des points d’entrée terrestres [dans l’enclave] et en les maintenant ouverts aussi longtemps que nécessaire”, souligne la cour.

Cette ordonnance constitue “un second train de mesures conservatoires” imposées à Israël après celle du 26 janvier, note El País. La CIJ avait été saisie par l’Afrique du Sud, qui accuse l’État hébreu de commettre un “génocide” à Gaza en condamnant ses habitants à la famine – des accusations “sans fondement” et “moralement répugnantes”, a rétorqué Israël la semaine dernière.

Selon Ha’Aretz, la CIJ a également ordonné à Israël de garantir que son armée “ne commettait pas d’actes constituant une violation des droits des Palestiniens à Gaza”, au regard de la Convention sur le génocide, “y compris en empêchant, par toute action, la livraison de l’aide humanitaire d’urgence”.

Selon l’injonction du tribunal de La Haye, l’État hébreu devra “soumettre [à la cour] un rapport dans un délai d’un mois après l’ordonnance, détaillant comment il a appliqué la décision”, relève Al-Jazeera. Un rapport qui a peu de chances d’atterrir sur le bureau des juges, cependant, car si les décisions de la CIJ sont légalement contraignantes, la cour n’a aucun moyen de les faire appliquer.

“Gifle légale”

L’ordonnance de jeudi n’en demeure pas moins “une gifle légale significative à Israël, qui affirme ne pas vouloir bloquer l’acheminement de l’aide”, juge The Guardian.

Une assertion contredite par “de hauts responsables de l’ONU, des États-Unis et d’autres pays, ainsi que par des ONG”, qui accusent ouvertement l’État hébreu “d’empêcher l’acheminement de l’aide vitale aux 2,3 millions d’habitants de Gaza”, notamment sous prétexte de sécurité.

“Même les camions en provenance d’Égypte, pays signataire d’un traité de paix avec Israël, sont inspectés par les forces israéliennes”, remarque le quotidien britannique. “Les responsables de l’aide humanitaire critiquent un processus d’inspection lent et souvent arbitraire qui, en pratique, bloque l’aide, les camions attendant leur autorisation pendant des semaines”.

Le gouvernement de Benyamin Nétanyahou, silencieux toute la journée, a fini par réagir jeudi soir à l’ordonnance de la CIJ, informe le Times of Israel.

“Israël continuera à promouvoir de nouvelles initiatives et à étendre celles existantes, afin de permettre et de faciliter le flux d’aide vers la bande de Gaza de manière continue et complète, par voie terrestre, aérienne et maritime, en collaboration avec les organismes des Nations unies et d’autres partenaires de la communauté internationale”, a déclaré le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, relayé par le site d’information.

[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *