En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


  • Non classé

Contre l’obésité, l’Ouganda met ses fonctionnaires au sport

Écrit par le 30 mars 2024


[ad_1]

La directrice générale de la fonction publique au sein de l’État ougandais, Lucy Nakyobe Mbonye, a invité tous les ministères, administrations et services publics à instaurer deux heures d’activité sportive par semaine dans l’emploi du temps de leurs employés, rapporte le quotidien de Kampala New Vision. Une lettre en ce sens a été adressée le 13 mars à tous les services de l’État, les incitant à “accorder à cette question l’attention qu’elle mérite, car elle contribuera à sauver la vie de vos personnels et à réduire la morbidité des maladies”.

L’objectif de cette mesure est de promouvoir un mode de vie sain chez les fonctionnaires. Une manière, sans doute, de montrer l’exemple dans un pays de plus en plus touché par le surpoids et l’obésité. Selon les données publiées en 2022 par les autorités de santé, 26 % de la population serait concernée par ces maladies, contre 17 % en 2006.

“Si cette demande […] est assimilable à une réaction hâtive, c’est parce que l’édition la plus récente de l’‘Enquête sur la démographie et la santé’ réalisée par le Bureau ougandais de la statistique publie des chiffres peu réjouissants, note le journal Daily Monitor. On y lit que l’Ouganda a indéniablement un problème de poids.”

Photo
COURRIER INTERNATIONAL

L’obésité compterait parmi les principales maladies non transmissibles frappant l’Ouganda, avec le diabète ou le cancer. Le Daily Monitor explique cette épidémie par la mauvaise qualité de l’alimentation – en particulier au sein des populations les plus pauvres. Mais le quotidien mentionne également d’autres causes, comme l’absence de cours de récréation pour l’activité physique des élèves dans de nombreuses écoles.

Selon le journaliste, “il n’y a pas de remède miracle à ce problème de santé publique, contrairement à ce que Lucy Nakyobe Mbonye veut nous faire croire”. Le gouvernement ne pourra pas faire l’économie d’une loi sur la santé introduisant la taxation des produits à haute teneur en sel et en sucre, ainsi que la limitation de la publicité pour la malbouffe.

Comme le rappelle New Vision, il ne s’agit pas de la première initiative gouvernementale en ce sens : en 2018, une journée nationale consacrée à l’activité physique avait été instaurée.



[ad_2]

Source link