En ce moment

Titre

Artiste


des ressortissants Français en cours d’évacuation vers la Martinique

Écrit par le 28 mars 2024




Publié



Durée de la vidéo : 2 min

Au moins 170 Français ont quitté Haïti, plongé dans le chaos et l'extrême violence. Transportés en hélicoptère sur un bâtiment de la marine qui se dirige à présent vers Fort-de-France, en Martinique, ils devraient arriver vendredi 29 mars.

Haïti : des ressortissants Français en cours d’évacuation vers la Martinique

Au moins 170 Français ont quitté Haïti, plongé dans le chaos et l’extrême violence. Transportés en hélicoptère sur un bâtiment de la marine qui se dirige à présent vers Fort-de-France, en Martinique, ils devraient arriver vendredi 29 mars.


(france 2)

Au moins 170 Français ont quitté Haïti, plongé dans le chaos et l’extrême violence. Transportés en hélicoptère sur un bâtiment de la marine qui se dirige à présent vers Fort-de-France, en Martinique, ils devraient arriver vendredi 29 mars.

C’était pour eux la seule issue possible. L’aéroport de Port-au-Prince (Haïti) étant fermé, 170 ressortissants français et 70 Européens ont été évacués à bord d’un hélicoptère militaire. Les rotations, qui ont débuté dans la soirée de dimanche 24 mars, sont orchestrées par l’armée française. Ils sont ensuite déposés en mer, sur un porte-hélicoptères de la marine, pour rejoindre Fort-de-France en Martinique, qu’ils devraient atteindre vendredi.

Haïti sombre dans le chaos

À bord, des personnes volontaires, en priorité vulnérables, âgées ou sous traitement médical, accompagnées de leurs familles. “Il y a eu comme une montée exponentielle de la violence, avec des attaques de gangs à différents endroits”, témoigne un homme. “Nous nous sentions vraiment sous une menace croissante”, confie de son côté une femme. Jour après jour, Haïti sombre un peu plus dans le chaos et une extrême violence. Des attaques quotidiennes sont perpétrées par des gangs qui se livrent une guerre sans merci.





Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux × trois =