En ce moment

Titre

Artiste


double buteur face à Lens, Edon Zhegrova s’affirme comme un des patrons du Losc

Écrit par le 30 mars 2024



L’ailier kosovar a inscrit un doublé, vendredi, pour permettre aux Lillois de remporter le derby face à Lens et de monter provisoirement sur le podium.

France Télévisions – Rédaction Sport


Publié



Temps de lecture : 3 min

Le Lillois Edon Zhegrova lors du derby du Nord face à Lens au stade Pierre-Mauroy, le 29 mars 2024. (DENIS CHARLET / AFP)

Parmi les différentes façons de laisser une trace indélébile dans le cœur des supporters lillois, marquer dans le derby du Nord fait partie des plus efficaces. Dans un choc important entre prétendants à l’Europe au stade Pierre-Mauroy, Edon Zhegrova s’est offert le luxe de le faire à deux reprises, vendredi 29 mars, pour offrir au Losc un succès important contre le rival lensois (2-1) en ouverture de la 27e journée de Ligue 1.

A la réception d’une transversale parfaite de Nabil Bentaleb, l’international kosovar né en Allemagne s’est joué de Brice Samba d’une frappe masquée pour rapidement ouvrir le score (6e, 1-0). Avant de mettre les Dogues définitivement à l’abri, en renard des surfaces, après une percée et une tentative repoussée de Gabriel Gudmundsson (60e, 2-0). “C’était un gros derby et je sais ce que cela signifie pour nos supporters. On devait gagner, et cela restera toujours dans ma mémoire, je suis très fier”, a réagi le double buteur au micro de Prime Video après la rencontre.

Pied gauche soyeux

Déjà décisif à 20 reprises cette saison (11 buts et 9 passes décisives toutes compétitions confondues), l’attaquant de 24 ans est l’un des trois hommes forts de cette équipe lilloise, en compagnie de la muraille Lucas Chevalier et d’un Jonathan David qu’il aime faire briller. Un statut acquis au fil des mois, après une arrivée dans les Hauts-de-France sur la pointe des pieds, en provenance du FC Bâle à l’hiver 2022. Dribbleur percutant sur son aile droite, Edon Zhegrova a gagné en régularité et en efficacité, pour s’imposer comme l’un des joueurs majeurs du championnat, avec son pied gauche magique – en témoigne son but contre les Autrichiens de Sturm Graz en Ligue Europa conférence – et son crâne rasé de près.

“Il a beaucoup progressé, beaucoup changé. Aujourd’hui, c’est un joueur d’équipe. Quand je suis arrivé ici, c’était un joueur individuel, qui pratiquait un jeu différent, un jeu individuel, jugeait son entraîneur Paulo Fonseca en décembre dernier. Désormais, il fait la décision pour l’équipe, comprend les moments du match, quand il doit dribbler, quand il doit passer.”

Face à Lens, l’ailier a été juste, y compris dans le vice, passant proche de provoquer la première expulsion en carrière du roublard Facundo Medina avant la pause. Un carton rouge finalement réduit à un jaune après intervention de la VAR (34e).

Un atout pour la C4 et la course au podium

Même si Paulo Fonseca a estimé en conférence de presse que le Kosovar “pouvait faire mieux défensivement”, sa sortie sous les ovations du public nordiste à la 77e minute de jeu, vendredi, a coïncidé avec le regain de forme d’Artésiens. Peu offensifs jusque là, ils ont réduit la marque dans la foulée par Elye Wahi (78e, 2-1). Sans pour autant parvenir à rattraper les locaux.

Provisoirement sur la troisième marche du podium en championnat (à égalité de points avec Monaco) et encore engagé en C4, où ils doivent affronter Aston Villa en quarts de finale (11 et 18 avril), les Lillois peuvent envisager une fin de saison en apothéose. “On doit essayer de gagner tous les matchs, rester calme sans penser à la Ligue des champions, et travailler”, a jugé Edon Zhegrova avant un mois d’avril capital côté Dogues. Avec leur pépite à ce niveau de confiance, tous les rêves sont permis.





Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


16 + onze =