En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


du ciment fabriqué à base d’argile

Écrit par le 28 mars 2024


[ad_1]

Chaque matin, Jean Zeid livre ce qu’il se fait de mieux en matière d’innovation. Ce jeudi, il revient sur l’initiative de l’entreprise Materrup qui veut agir pour une construction à impact.

Ce jeudi matin, on fabrique du ciment à base d’argile.
L’innovation nous vient des Landes. A l’origine, il y a deux frères : Mathieu et Charles Neuville. L’un est ingénieur, l’autre banquier. Deux salles, deux ambiances, et pourtant, le premier s’intéresse rapidement aux spécificités de l’argile crue dans le bâtiment quand le second lorgne vers vers une finance durable. Ça matche. En 2018, ils fondent Materrup avec un crédo  : « agir immédiatement pour une construction à impact ».
Ils ont déjà leur usine du reste.
Leur usine a vu le jour à Saint-Geours dans les Landes avec pour objectif de produire du ciment à base d’argile. ‘Le ciment, nécessaire à la fabrication du béton, est le deuxième produit le plus consommé au monde après l’eau. Sauf qu’en même temps, c’est l’un des plus gros émetteurs de CO2.  7% des émissions de CO2 à l’échelle mondiale chaque année. La cause : les combustibles fossiles nécessaires à la phase de cuisson et qui libèrent du carbone. D’où l’idée des deux frères de mettre au point un ciment à base d’argile crue et surtout doté des mêmes performances que le conventionnel :
Il le trouve où cet argile ?
Materrup n’est pas allé chercher très loin pour trouver l’argile. Elle provient des terres landaises et des déchets. La société n’extrait pas cette ressource, elle récupère l’argile impropre d’un fabricant de tuiles, qui s’appelle Edilians, et dont la carrière se situe à 18 kilomètres, elle y ajoute 30% de composants dans sa cimenterie, cimenterie qui n’a ni cheminée ni four. Tout se fait à froid avec du local et recyclée. Et nous voilà donc avec du ciment fabriqué à base d’argile qui, ce sont ses concepteurs qui l’affirment, serait selon elle deux fois moins énergivore et polluant que celui fabriqué traditionnellement. Une recette protégée par une quarantaine de brevets internationaux.
Et il est aussi résistant ?
Ce ciment à l’argile a été testé nous dit on dans des conditions extrêmes et oui, il serait tout aussi solide et durable que le ciment classique.Il est donc substituable pour fabriquer des bétons utilisés dans 80 % des usages du marché. On n’en fera pas pour l’instant d’immeubles de 60 étages, mais peut le lisser ou le talocher à sa guise pour réaliser des dalles extérieures ou des pistes cyclables. Et budgétairement, cela ne coute pas plus cher. Materrup qui prévoit d’ouvrir cinq autres sites de production en France dès cette année. Une vingtaine de sites de production pourraient voir le jour dans les années à venir.

[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture