En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Duplantis battu à Monaco !

Écrit par le 21 juillet 2023


[ad_1]

Ce vendredi, à l’occasion du meeting de Monaco comptant pour la Ligue de Diamant, le Suédois Armand Duplantis, recordman du monde, a perdu un concours de saut à la perche pour la première fois depuis septembre 2022. Karsten Warholm a affolé les chronos, tandis que Jimmy Gressier a battu un record de France.

Petite sensation du côté de Monaco ! Ce vendredi, à l’occasion du meeting comptant pour la Ligue de Diamant d’athlétisme, le Suédois Armand Duplantis, la star du saut à la perche, s’est incliné pour la toute première fois, lors d’un concours, depuis le mois de septembre 2022. Le recordman du monde s’est arrêté à une barre fixée à 5,72 mètres. Avant d’échouer à deux reprises à 5,92 mètres puis une fois à 6,02 mètres. C’est l’Américain Chris Nilsen qui s’est imposé, après avoir franchi 5,92 mètres.

Warholm encore un peu plus dans l’histoire

Karsten Warholm est en très grande forme. Champion olympique en titre sur le 400 mètres haies, le Norvégien a réalisé la quatrième meilleure performance de tous les temps sur la distance, grâce à un temps de 46 »51. Il s’agit évidemment également du meilleur temps de la saison. Soit un petit centième de mieux que la précédente marque, que l’athlète détenait déjà depuis le début du mois de juin, dans une course disputée du côté d’Oslo (46 »52). Dans sa carrière, Warholm avait couru plus vite seulement une fois. Un temps de 45 »94 qui lui avait permis de remporter la finale olympique, du côté de Tokyo, en 2021. Ce vendredi, du côté de Monaco, c’est Alison Dos Santos, champion du monde, qui a terminé à la deuxième place, dans un temps de 47 »66. Il s’agit du tout premier 400 mètres haies de la saison du Brésilien, qui s’était blessé à un genou lors de l’hiver.

Gressier dépoussière un vieux record de France

Les Bleus ont également eu l’occasion de briller. Sur la distance du 5 000 mètres, Jimmy Gressier (26 ans), multi-médaillé au niveau européen chez les jeunes et en cross, a battu le record de France, grâce à un temps de 12’56 »09. Un record détenu depuis 2000, en 12’58 »83, par Ismaïl Sghyr. Ce chrono permet également à Gressier d’être sélectionnable pour l’édition 2023 des championnats du monde, qui aura lieu du côté de Budapest en Hongrie, entre les 19 et 27 août prochains. Mais également pour Paris 2024. Dans cette même course, l’Espagnol Mohamed Katir a battu le record d’Europe (12’45 »01). Mais c’est l’Ethiopien Hagos Gebrhiwet qui s’est imposé, en 12’42 »18. Dans une course qui est partie sur les bases d’un record du monde détenu, depuis 2020, par l’Ougandais Cheptegei (12’35 »36).

Kipyegon bat un nouveau record du monde

Nouveau record pour Faith Kipyegon (29 ans). La Kényane, double championne olympique (2016 et 2021), double championne du monde du 1 500 mètres (2017 et 2022) et toujours aussi en forme, a établi un nouveau record du monde du mile (1 609 mètres), dans un temps de 4’07 »64. Il y a un mois de cela, l’athlète avait déjà glané les records du monde du 1 500 et du 5 000 mètres, en 3’49 »11 le 2 juin à Florence (Italie) et en 14’05 »20 à Paris le 9 juin. La distance du mile est une discipline historique mais elle n’est pas présente en championnat et donc moins courue. Ce record du monde appartenait depuis 2019 à la Néerlandaise Sifan Hassan, qui l’avait établi à Monaco (4’12 »33).

Jackson et Omanyala se montrent

D’autres athlètes ont eu l’opportunité de s’illustrer. Sur le 200 mètres, avec un temps de 21 »86, la Jamaïcaine Shericka Jackson, championne du monde, a battu la sensation de la saison, à savoir l’athlète de Sainte-Lucie Julien Alfred (22 »08), star du circuit universitaire US qui vient à peine de devenir professionnelle. L’Américaine Gabrielle Thomas, qui a impressionné lors des sélections US il y a deux semaines, n’a terminé que septième, en 22 »67. Sur le 100 mètres, le Kényan Ferdinand Omanyala s’est imposé, en 9 »92, et pris le meilleur sur le Botswanais Letsile Tebogo (20 ans), qui a signé un temps de 9 »93.

Une course sans stars américaines et sans le champion olympique italien Marcell Jacobs. Sur la distance du 800 mètres, le Kényan Wyclife Kinyamal (26 ans) a réalisé la meilleure performance mondiale de la saison, grâce à un temps de 1’43 »22, devant l’Algérien Slimane Moula (1’43 »40). Il fait mieux que la marque de son compatriote Emmanuel Wanyonyi (1’43 »27), établie à Paris début juin. Sur le 100 mètres haies, l’Américaine Nia Ali (34 ans), championne du monde en 2019 et de retour après plusieurs maternités, a également signé la meilleure performance mondiale de l’année, dans un temps de 12 »30. Ali fait d’une pierre deux coups, puisqu’elle bat également son record personnel, qui datait de son titre mondial.

[ad_2]

Source link