En ce moment

Titre

Artiste


  • Non classé

Éducation. Enseignement privé, public ou école à la maison ? Un questionnement universel

Écrit par le 23 mars 2024




Singapour. Le prix de l’excellence

Au début de décembre, le classement Pisa 2022 est tombé : “Sur la base des résultats obtenus par 6 606 élèves de 149 écoles secondaires et de 15 écoles privées, y compris des écoles internationales et des madrasas, Singapour a été classée au premier rang [parmi 81 autres pays] pour les mathématiques, les sciences et la lecture”, rapportait alors The Straits Times. Le classement Pisa (voir l’encadré) est établi tous les trois ans par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Comment la cité-État et ses 5,4 millions d’habitants se sont-ils hissés à cette première place ? The Independent estime que Singapour a su croire en la force de changement de l’éducation. Depuis son indépendance, en 1965, la cité-État “est passée d’une nation en développement à une puissance économique reconnue à l’international, en dépit de son jeune âge, et l’école a joué un rôle crucial dans cette trajectoire remarquable”, explique le média singapourien. “Aux débuts de son existence en tant qu’État indépendant, Singapour a fait face à la difficulté d’avoir des ressources naturelles limitées. Le pays n’ayant qu’un seul port en eau profonde, ses dirigeants ont eu l’ingéniosité de reconnaître qu’investir dans la population grâce à l’école serait la clé d’un développement accéléré.”

“Nous n’avions rien d’autre : pas de pétrole, pas d’agriculture, pas de forêts, pas de caoutchouc. Nous n’avions que des ressources humaines, et c’est sur l’école que s’est construit notre développement national”, confirme Pak Tee Ng, mathématicien et spécialiste des systèmes éducatifs, dans un entretien accordé à El País. Un des éléments à l’origine de la réussite du système éducatif singapourien, explique-t-il, est le prestige dont jouissent les enseignants. “Nous avons travaillé dur pour que l’enseignement soit une profession respectable. Les enseignants sont les architectes de notre nation, les bâtisseurs de notre pays.” Et, élément non négligeable, ils sont très bien payés.

Pour autant, le système est source de troubles psychologiques chez les élèves, souligne The Independent. “Un système très strict, souvent associé à l’excellence scolaire, peut avoir des répercussions sur la santé mentale des élèves, en raison d’un stress, d’une anxiété et d’un épuisement exacerbés par la pression qui impose d’exceller à des examens difficiles”, explique le journal. D’a



Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit − 5 =