En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


  • Non classé

En Pologne, Noël au balcon, Pâques au bunker ?

Écrit par le 31 mars 2024


[ad_1]

Un panier de Pâques “kit de survie”, contenant piles, chargeur, lampe frontale, couteau suisse et boîte de conserve, à la place des œufs, du pain et du morceau de jambon traditionnellement bénis par le prêtre à l’église en amont du dimanche de Pâques. Voici la une qu’affiche l’hebdomadaire progressiste polonais Polityka cette semaine, titrant : “Paix et tranquillité en des temps agités”.

“Nous célébrons à nouveau Pâques à l’ombre de la guerre, ou plus exactement en période d’avant-guerre”, explique le rédacteur en chef dans son édito, faisant référence aux récents propos de Donald Tusk, le Premier ministre polonais. Le dirigeant affirmait ainsi à Bucarest, le 7 mars : “Les temps de paix sont révolus, la période d’après-guerre est révolue.” Dans un entretien paru le 29 mars dans plusieurs journaux européens, le chef du gouvernement polonais ajoute que l’Europe n’a “pas connu une telle situation depuis 1945”.

Deux ans après le début de l’invasion à grande échelle de l’Ukraine, “la Russie est redevenue, plus encore qu’à l’époque de l’URSS, imprévisible et irrationnelle”, prévient Polityka, rappelant le décès plus que suspect de l’opposant russe Alexeï Navalny et la réélection de Vladimir Poutine, qui a raflé 87 % des voix lors de l’élection présidentielle de la mi-mars. “Les responsables militaires de l’Otan avertissent que l’Europe doit se préparer d’urgence aux provocations russes, aux incidents armés et même à une confrontation ouverte. Cela nous concerne d’abord parce que nous sommes les plus proches du front”, écrit l’hebdomadaire polonais.

“Des conseils pour aménager les sous-sols”

Et le titre de faire cet inquiétant constat : la Pologne n’est pas “prête à une légitime défense efficace”. Certes, elle a consacré 3,9 % de son PIB à la défense en 2023 mais ces investissements matériels prendront du temps à se concrétiser. Pendant ce temps-là, l’industrie de défense du pays produit annuellement autant de munitions “que ce que la Russie consomme en Ukraine en quelques jours”.

Surtout, la défense civile est complètement négligée, au point que de nombreux Polonais “envisagent d’acheter un bien immobilier à l’étranger”, quand d’autres “se donnent des conseils pour aménager les sous-sols, un abri chez soi, et font circuler des listes de provisions indispensables”, avertit le média.

Un autre article de Polityka explore les nombreuses failles de la protection civile en Pologne, alors que seuls 4 % des Polonais peuvent espérer accéder à un bunker, selon un rapport récent de la Cour des comptes polonaise. Le titre avance que nombre de ces abris sont en réalité inhabitables, quand ils ne sont pas inaccessibles. Les portes d’entrée sont murées pour certains et ils manquent généralement des toilettes, un espace où dormir et l’aération y est insuffisante. Quant au métro de Varsovie, “il ne peut servir que de lieu de protection temporaire. Et principalement la deuxième ligne de métro, qui par endroits circule à 22 mètres de profondeur”, pointe le journaliste.

“Le fait que nous ayons une société civile dynamique signifie qu’il existe une base sur laquelle une protection civile efficace peut être organisée relativement rapidement”, conclut néanmoins le rédacteur en chef de Polityka.

[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *