En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


évolution des habitudes, Covid-19… Pourquoi le nombre de baptêmes augmente

Écrit par le 30 mars 2024


[ad_1]


Marny Poyet, édité par Gauthier Delomez / Crédits photo : Thibaut Durand / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les Français se baptisent de plus en plus : environ 12.000 adolescents et adultes supplémentaires se font baptiser en ce week-end pascal, soit une hausse de 31% par rapport à l’année dernière. Évolution des habitudes et aussi des questionnements existentiels suite à la pandémie sont autant de facteurs évoqués. 

Environ 12.000 adolescents et adultes doivent se faire baptiser ce week-end de Pâques, soit une hausse de 31% par rapport à l’année dernière. Une tendance qui se confirme après 2023, et qui s’explique par plusieurs raisons. D’abord, de nombreux baptêmes tardifs ont lieu parce qu’aujourd’hui, beaucoup de parents catholiques laissent le choix à leurs enfants.

Le rôle indirect du Covid-19

À cela s’ajoutent les baptêmes reportés à cause de la pandémie de Covid-19, qui a, dans le même temps, généré de nombreuses questions existentielles chez les Français. « L’effet après-Covid a quand même eu un effet de questionnement des personnes, que ce soit les adolescents, les jeunes adultes », constate Catherine Chevalier, directrice du service national pour la catéchèse et le catéchuménat de la Conférence des évêques de France.

Il s’agit d’un « questionnement existentiel, sur le sens de la vie et de la mort. Une envie aussi de sortir d’une forme de solitude », ajoute-t-elle au micro d’Europe 1. Les adolescents sont particulièrement concernés puisqu’une hausse de 50% des baptisés a été enregistrée.

Une foi modernisée

Cet intérêt grandit aussi car une modernisation de la foi est possible. Jean-Yves Lépine, 58 ans, a par exemple reçu son sacrement l’année dernière. « J’ai peut-être une vision qu’on pourrait appeler ‘dépoussiérée’ de code ou d’habitude, on faisait les choses plus par habitude que par volonté. Je profite du transport en RER pour lire l’Évangile et je me pose la question de savoir ‘mais qu’est-ce que ça me dit à moi, à ce que je suis ici et maintenant ? », partage-t-il.

Les diocèses qui ont participé à l’enquête sont confiants : la hausse du nombre de baptisés devrait se poursuivre dans les années à venir.

[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *