En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Fourmaux savoure son podium au Kenya

Écrit par le 1 avril 2024


[ad_1]

Après la Suède le mois dernier, Adrien Fourmaux est parvenu à monter à nouveau sur le podium ce week-end au Kenya. Le pilote Ford M-Sport a confié sa satisfaction vis-à-vis de son niveau de performance et de la fiabilité de son matériel.

Adrien Fourmaux a réussi à confirmer. Après avoir pris la troisième place lors du rallye de Suède au volant de sa Ford Puma en février dernier, le pilote français a réalisé un week-end sans accroc sur l’exigeant parcours du Safari Rally. Si Kalle Rovanperä a été absolument intouchable sur les pistes kenyanes au volant de sa Toyota, le Tricolore a su s’accrocher pour monter à nouveau sur le podium.

« On a suivi notre stratégie »

Après ces deux troisièmes places, Adrien Fourmaux assure qu’une victoire « a toujours été un objectif » mais concède qu’elle n’est pas encore à portée. « Je suis bien conscient qu’on a des lacunes en performance sur certains points et qu’il va valoir qu’on améliore des choses sur la voiture avant de vraiment viser des victoires, a-t-il déclaré. Mais on y travaille. »

Grâce aux 17 points pris ce week-end, le pilote de l’écurie Ford M-Sport pointe à la troisième place du championnat avec 21 longueurs de retard sur Thierry Neuville, qui n’a pas été épargné au Kenya, tout comme ses coéquipiers chez Hyundai. « Je l’espérais mais de là à le réaliser… Et on est allés le chercher, a affirmé Adrien Fourmaux. On a suivi notre stratégie, en gardant tout le temps notre ligne de conduite et ça a payé. » Un résultat que le Tricolore s’enorgueillit d’avoir obtenu sur la route et ne pas avoir « juste attendu que les autres cassent ».

« On devait montrer de la fiabilité cette année »

Après ces deux très belles performances, le Tricolore sera attendu lors du rallye de Croatie, organisé du 18 au 21 avril prochains. Mais ce dernier écarte toute idée de pouvoir relâcher la pression, lui qui a connu bien des mésaventures durant sa carrière. Il espère surtout pouvoir compter sur une Ford Puma solide dans les mois à venir.

« Je pense que les gens savaient qu’on avait la vitesse mais on devait montrer de la fiabilité cette année. C’est ce qu’on essaie de réaliser, a-t-il conclu. Au Kenya, en 2021, on avait fait un temps scratch, mais on avait cassé une transmission. Cette fois, on n’a pas fait de scratch, mais on n’a rien cassé et on est sur montés le podium. » Au sein d’une écurie M-Sport qui se reconstruit après le départ d’Ott Tänak au bout d’un seule saison, Adrien Fourmaux a une carte à jouer et compte bien en profiter.

[ad_2]

Source link