En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


  • Non classé

Géopolitique. L’Algérie veut bien d’un “grand Maghreb” mais à sa façon

Écrit par le 3 avril 2024


[ad_1]

Début mars dernier, en marge du sommet des pays exportateurs de gaz qui s’est tenu en Algérie, une réunion tripartite a eu lieu entre l’Algérie, la Tunisie et la Libye. Une manière pour l’Algérie, selon le journal panarabe Al-Arab, de mettre fin, dans sa composition actuelle, à l’Union du Maghreb arabe (UMA), une organisation régionale (composée des trois pays précédemment cités auxquels s’ajoutent le Maroc et la Mauritanie) quasiment inerte depuis sa fondation, le 17 février 1989.

La réunion a rassemblé autour du président algérien Abdelmadjid Tebboune, le président tunisien Kaïs Saïed, ainsi que le président du Conseil présidentiel libyen Mohamed Al-Manfi. Sans le Maroc et sans la Mauritanie donc, les trois pays ont convenu d’organiser une réunion tous les trois mois. L’Algérie veut créer “une structure alternative” à l’UMA sous son égide, dans la lignée de sa politique d’“entrave à l’unité maghrébine” estime Al-Arab.

Pour le quotidien en langue arabe publié à Londres, la Tunisie app

[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *