En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Inondations et crue. Une Île pour « éviter que toute l’eau soit concentrée au même endroit, et qu’elle arrive comme une vague dans le centre-ville »

Écrit par le 3 avril 2024


[ad_1]

Traumatisée par les inondations lors de la crue de 2016, la commune de Nemours en Seine-et-Marne réalise un bras de contournement du Loing pour éviter un nouveau débordement de la rivière qui borde la ville. Les travaux devraient être terminés avant l’été.

Pascal Aujard, le directeur de cabinet de la maire de Nemours ne vit depuis 45 ans dans la commune. Il habite en face du Loing, un affluent de la Seine qui est en 2016 avait envahi les rues du centre-ville.

« Il faut savoir que lors de la crue de 2016, nous avions atteint un débit 380 000 m3 cubes par seconde », explique Pascal Aujard et même si « la situation aujourd’hui n’est pas du tout la même, nous en sommes quand même à la sixième crue depuis novembre », mentionne-t-il.

Pour se tenir au courant des risques d’inondation, la ville de Nemours suit au quotidien le niveau de son cours d’eau. « Les habitants nous sollicitent beaucoup ces derniers temps. Quand il voit à la télévision que l’Yonne est en crue, ils s’inquiètent et nous appellent ». À Nemours, la station de référence est celle de Châlette-sur-Loing, à côté de Montargis, « Le débit aujourd’hui est de 63 000 cubes donc il n’y a pas d’inquiétudes à avoir », relativise le collaborateur de la maire.

Pour éviter qu’une inondation dévastatrice ne se reproduise, l’Île du Perthuis est en cours de d’aménagement. Ce grand espace vert situé en centre-ville à proximité du château de Nemours initialement prévu comme un lieu de promenade permet aussi de lutter contre les crues de la rivière, avec son bras de contournement du Loing.

À terme, ce bras de contournement permettra d’étaler l’eau et d’en délester une partie afin que la ville ne soit pas complètement inondée.« Nous en sommes à 80 % de la réalisation mais ce n’est pas terminé », confie le directeur de cabinet. « Les travaux sont suspendus depuis novembre en raison des intempéries. Il devrait reprendre prochainement, mais pour l’accès à la nouvelle partie aménagée de l’Île, il faudra encore patienter jusqu’à cet été », dit-il.

Le Loing est un affluent de la Seine. Les relevés du niveau d’eau de ce mercredi ne sont pas inquiétants. « Pour l’instant, d’après l’organisme Vigicrues, le service d’information sur les risques de crues des rivières, nous sommes en vert. Météo France annonce de la pluie, mais il y aura un week-end très ensoleillé », relativise le directeur de cabinet.

L’Île du Perthuis permet de réduire le risque de crues et d’inondation de la ville. « Ça évite que toute l’eau soit concentrée au même endroit, et qu’elle arrive comme une vague dans le centre-ville, mais ça fonctionne que pour les petites crues », reconnaît Pascal Aujard, « malheureusement quand le débit de l’eau est trop important, on ne peut pas faire grand-chose, il faut bien qu’elle passe quelque part », prévient-il.

A lire aussi : Intempéries et inondations : « il faut s’adapter, on rehausse la chaussée de 10 à 12 cm »

Depuis la grande crue de juin 2016, la Ville a mis en place des systèmes d’alerte. « Nous avons répertorié tous les lieux qui ont été inondés, distribué des flyers d’information et demander aux habitants de nous donner leur numéro de téléphone afin de les avertir », explique le collaborateur de la maire.

Des travaux ont été effectués en amont de la ville du côté de Montargis. « Ils ont refait la brèche qui avait été cassée en 2016, mais ça ne reviendra certainement jamais comme en 2016, prévient Pascal Aujard, « on n’aurait pu avoir n’importe quoi comme protection, elles auraient été englouties ».



[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *