En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Israël annonce la mort d’un otage israélien, dont le corps est retenu à Gaza

Écrit par le 27 mars 2024


[ad_1]

Ce direct est terminé.

Un nouvel otage israélien du Hamas est mort. Une association de familles d’otages a annoncé mardi 26 mars qu’Ouriel Barouch, enlevé le 7 octobre dernier comme plus de 250 otages, avait été tué. L’armée israélienne a informé ses proches que son corps était retenu à Gaza, selon un communiqué de l’association, qui ne précise pas la date ni les circonstances de sa mort. Ce père de deux enfants avait été enlevé lors du festival de musique Nova, théâtre du massacre de 364 personnes le 7 octobre par des commandos du Hamas. Selon le bilan des autorités israéliennes, 130 otages manquent à l’appel, dont 34 sont morts. 

Le Hamas appelle à cesser les largages humanitaires. Le mouvement islamiste a demandé mardi l’ouverture d’accès terrestres pour l’aide humanitaire après la mort de dix-huit Palestiniens qui tentaient de récupérer de la nourriture, parachutée sur la bande de Gaza menacée par la famine. Dans la foulée, la Maison Blanche a annoncé qu’elle « continuerait » à y livrer de l’aide par parachutage. 

Le bilan palestinien s’alourdit. Le ministère de la Santé du Hamas a fait état de 12 morts, dont des enfants, mardi, après une frappe aérienne israélienne sur la tente d’une famille de déplacés à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza. Le ministère de la Santé du Hamas a aussi fait état de 70 morts dans la nuit de lundi à mardi, dont 13 dans des frappes aériennes près de Rafah. En 24 heures, 81 morts supplémentaires ont été recensés, selon la même source. 

Israël confirme la mort d’un leader du Hamas. L’armée de Tsahal a confirmé mardi avoir « éliminé » le numéro 2 de la branche armée du Hamas, Marwan Issa, dans une frappe à Gaza. Marwan Issa, « l’un des organisateurs du massacre du 7 octobre », a été « éliminé dans une frappe que nous avons menée il y a deux semaines », a déclaré le porte-parole de l’armée dans une conférence de presse. Un membre du bureau politique du Hamas, Izzat al-Rishq, a affirmé plus tard dans un communiqué ne « pas avoir confiance » en l’annonce israélienne, sans toutefois fournir de preuves de vie de ce haut responsable, dont la mort avait été annoncée le 18 mars par la Maison Blanche.

Israël accuse le Hamas de bloquer les pourparlers en vue d’une trêve. Le mouvement islamiste palestinien n’est « pas intéressé par la poursuite des négociations », selon un communiqué du bureau du Premier ministre, Benjamin Netanyahou, qui pointe aussi « la décision du Conseil de sécurité«  de l’ONU. De son côté, le Hamas avait accusé dans la nuit de lundi à mardi Israël d’être « entièrement responsable » de « l’échec » jusqu’à présent des pourparlers.

Le chef du Hamas en visite à Téhéran. « Ismaïl Haniyeh rencontrera mardi le ministre des Affaires étrangères » iranien et d’autres responsables, a annoncé l’agence de presse gouvernementale IRNA. L’Iran ne reconnaît pas l’existence de l’Etat israélien et soutient les mouvements en lutte contre Israël dans la région. 



[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *