En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


« J’ai moins de stress qu’avant »

Écrit par le 22 juillet 2023


[ad_1]

Leader de l’équipe de France de natation, qui débutera ses championnats du monde dimanche au Japon, Léon Marchand estime qu’il est moins stressé qu’auparavant, comme il l’a expliqué auprès de l’AFP.

Léon Marchand a seulement 21 ans, mais c’est déjà presque en vieux briscard qu’il va aborder ses deuxièmes championnats du monde, à partir de dimanche à Fukuoka au Japon. L’an passé, aux Mondiaux de Budapest, le Toulousain avait décroché l’or sur 200m 4 nages et 400m 4 nages, ainsi que l’argent sur 200m papillon. Cet été, celui qui s’entraîne aux Etats-Unis et a remporté cinq médailles d’or aux derniers championnats de France est attendu sur encore plus d’épreuves (il est aligné sur 200m papillon, 200m brasse, 200m et 400m quatre nages en individuel, mais fera aussi les relais), et pourrait même battre le record du monde du Michael Phelps sur 400m 4 nages. Léon Marchand pourrait ressentir une énorme pression au moment d’aborder ces Mondiaux, mais il fait preuve de sérénité, comme il l’a expliqué dans une interview accordée à l’AFP.

« C’est complètement différent de l’année dernière, il y a toujours l’excitation de la compétition qui reste la même. Mais les compétitions, je les aborde différemment chaque année, même chaque semaine. J’ai beaucoup évolué et c’est un nouveau challenge, une nouvelle expérience. J’ai moins de stress qu’avant. J’arrive à vraiment profiter du moment présent et vivre au jour le jour sans trop me soucier de ce qui arrive demain. Donc je suis plus heureux. Du coup, j’arrive à garder mon énergie jusqu’au bout. »

Marchand pas stressé par les JO non plus

Depuis un an, le nageur a cumulé les titres en NCAA et en France et cela joue forcément sur sa gestion des grands événements. « Maintenant j’ai une expérience à l’international, j’ai aussi fait beaucoup de compétitions en NCAA ou en France avec beaucoup de concurrence donc je commence à m’habituer à tout ça, reconnait-il. Et je sais que je perds beaucoup de jus si je me mets le stress avant le début de la compétition. C’est quelque chose sur lequel je m’améliore tous les jours et j’essaye vraiment de travailler sur la pression que je me mets avant les compétitions, surtout en vue des Jeux l’année prochaine. »

Pendant les Jeux Olympiques, justement, il sera l’une des têtes d’affiche de la délégation française, tous sports confondus. Le public espérera de lui qu’il décroche plusieurs médailles, mais cette attente ne le tracasse pas plus que ça : « Je pense que les gens commencent à s’intéresser à la natation. Je laisse faire et je pense que l’engouement se fera et tout ira pour le mieux. J’ai très envie de me préparer au maximum pour être prêt là-bas mais je n’ai pas vraiment d’attentes. Je sais que ce sera sympa. » Léon Marchand, la force tranquille !

[ad_2]

Source link