En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30


Journées mondiales du bonheur, de la paix, de l’eau… Qui les décide ?

Écrit par le 27 mars 2024




Gauthier Delomez / Crédits photo : Xose Bouzas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le bonheur, la paix, l’eau… Chaque jour ou presque du calendrier est marqué par une journée internationale consacrée à un thème spécifique. Par exemple, le bonheur est célébré tous les 20 mars, la paix tous les 21 septembre, et l’eau chaque 22 mars. Au total, on dénombre une myriade de journées mondiales sur toute une année civile (le site Wikipedia en répertorie un certain nombre ici).

Des journées proposées par les États membres de l’ONU

Ce sont d’abord les Nations unies qui décident de la création d’une journée à thème. “Les journées internationales sont proposées à l’Assemblée générale des Nations unies par les États membres. L’Assemblée générale décide par consensus toute nouvelle journée”, détaille le site officiel de l’ONU. Lorsqu’une journée est acceptée, elle est alors “proclamée” par l’Assemblée générale de l’ONU.

Dans la pratique, d’autres organismes dépendants de l’ONU, à l’instar de l’Unesco, peuvent créer des événements de ce type “pour attirer l’attention du public sur des sujets plus pointus, par exemple dans le domaine de la santé ou en matière de propriété intellectuelle”. Ainsi, la journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai) a d’abord été proclamée par l’Unesco puis adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies. On dénombre plus de 200 journées initiées par l’ONU et ses institutions.

Une myriade de journées internationales depuis 1947

Si les Nations unies indiquent que l’existence de ces journées est “antérieure” à sa création, en 1945, c’est bien cet organisme planétaire qui les a popularisées. La toute première proclamée par l’Assemblée générale est celle des Nations unies, en 1947, qui est célébrée le 24 octobre, soit deux ans jour pour jour après l’entrée en vigueur de la charte des Nations unies.

Depuis, de nombreux thèmes ont été mis en avant de cette façon à l’échelle mondiale, à l’image des droits de l’homme dès 1950. Ces derniers font l’objet d’une journée internationale le 10 décembre, en référence à la date de l’adoption par l’ONU de la Déclaration universelle des droits de l’homme, en 1948. Beaucoup de dates de journées internationales sont choisies en référence à des évènements passés, à l’instar de celle consacrée aux droits des femmes le 8 mars, l’une des plus populaires dans le monde.

En plus de l’ONU, d’autres acteurs ont popularisé des journées mondiales

Concrètement, ces journées représentent “une opportunité d’informer le grand public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou le patrimoine”, expliquent les Nations unies. “Ces journées sont l’occasion pour les pouvoirs publics, mais aussi la société civile, d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.”

À noter que d’autres acteurs, qui ne font pas partie de l’ONU, ont également créé des journées mondiales de leur propre chef. C’est le cas, aux États-Unis, avec la journée des câlins, lancée par un révérend américain dans les années 1980. Le Vatican a également instauré une journée mondiale en faveur de la paix dans le monde, chaque 1er janvier.

Créer une journée à thème est enfin un moyen pour des associations militantes ou des partis de faire entendre leur voix. Il existe également des thèmes un peu plus décalés, parfois à visée publicitaire, à l’image de la journée internationale de la… raclette, chaque 13 décembre, qui a été conçue en 2018.



Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre × 2 =