En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30


l’armée israélienne affirme avoir “éliminé” un chef du Hezbollah dans une frappe au Liban

Écrit par le 1 avril 2024



Une source militaire libanaise citée par l’AFP a confirmé la mort d’une personne dans une frappe israélienne au Liban, mais n’a pas déclaré s’il s’agissait d’Ismaïl al-Zein, présenté par l’armée israélienne comme un chef du mouvement armé libanais pro-Iran.


Publié



Temps de lecture : 1 min

Une ambulance sur les lieux d'une frappe israélienne dans le sud du Liban, dans la ville de Nabatiyeh, le 24 février 2024. (MAHMOUD ZAYYAT / AFP)

Cette annonce survient deux jours après celle de la mort d’un autre responsable du Hezbollah dans une frappe israélienne au Liban. Un chef du puissant mouvement armé libanais, qui affirme soutenir le Hamas dans sa guerre contre Israël dans la bande de Gaza, a été “éliminé” dans un raid mené dans cette même région frontalière entre les deux pays, dans le sud du Liban, ont assuré dimanche 31 mars les forces israéliennes.

“Un avion de l’armée de l’air a frappé un véhicule dans la région de Kounine au Liban, dans lequel se trouvait Ismaïl al-Zein”, a affirmé dimanche l’armée israélienne dans un communiqué, le présentant comme le “commandant d’une unité (…) responsable de dizaines d’attaques” contre l’Etat hébreu.

A Beyrouth, une source militaire libanaise citée par l’AFP a affirmé pour sa part qu’“un drone israélien a visé une voiture dans le village de Kounine, tuant une personne qui se trouvait à bord”, mais sans fournir de précision sur son identité.

Des frappes quotidiennes à la frontière

Vendredi, l’armée israélienne a annoncé avoir tué “Ali Abdel Hassan Naïm, le commandant adjoint de l’unité des roquettes et des missiles du Hezbollah”, dans une frappe à Bazouriyé dans le sud du Liban. Un décès confirmé cette fois par le groupe armé.

Depuis près de six mois, les violences opposent quotidiennement l’armée israélienne au Hezbollah à la frontière israélo-libanaise. Le groupe armé pro-iranien, qui dispose d’un arsenal de roquettes et de missiles de précision, vise des positions militaires israéliennes et des localités proches de la frontière, tandis qu’Israël riposte par des bombardements sur le territoire libanais, principalement dans le Sud, menant notamment des attaques ciblées contre des responsables du Hezbollah et du Hamas.

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas le 7 octobre, au moins 348 personnes ont été tuées au Liban, selon un décompte de l’AFP. Côté israélien, dix soldats et huit civils ont trouvé la mort dans ces combats, selon l’armée.





Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 × deux =