En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


l’attaque ukrainienne en Crimée a provoqué l’«explosion d’un dépôt de munitions»

Écrit par le 22 juillet 2023


[ad_1]

L’ESSENTIEL

Une attaque ukrainienne de drones a provoqué l’explosion d’un dépôt de munitions samedi en Crimée et l’ordre a été donné d’évacuer la population dans un rayon de cinq kilomètres, a affirmé le gouverneur de cette péninsule annexée par Moscou en 2014. Elle est survenue cinq jours après une attaque visant le seul pont reliant la Crimée à la Russie.

Les informations principales : 

  • Ce samedi, une attaque a provoqué l’explosion d’un dépôt de munitions en Crimée, ont affirmé les autorités prorusses.
  • Il y a quelques jours, une autre attaque avait visé le pont de Crimée, qui relie la péninsule à la Russie.

L’attaque de samedi a aussi provoqué une brève interruption du trafic routier sur le pont de Crimée, qui a cependant été très vite rétabli, ont annoncé les autorités prorusses sur Telegram. Le trafic ferroviaire a lui été suspendu. La Crimée a été prise pour cible tout au long de l’offensive russe en Ukraine, mais les attaques se sont multipliées ces dernières semaines.

« À la suite d’une attaque de drones ennemis dans le district de Krasnogvardeïski, il y a eu une explosion dans un dépôt de munitions », a déclaré le gouverneur Sergueï Aksionov sur Telegram. « La décision a été prise d’évacuer les personnes habitant dans un rayon de cinq kilomètres. Afin de minimiser les risques, il a aussi été décidé de stopper le trafic ferroviaire », a-t-il ajouté.

Le gouverneur n’a pas précisé le lieu touché, se contentant d’indiquer qu’il s’agissait du district de Krasnogvardeïski, situé à l’intérieur des terres, au centre de la péninsule de la mer Noire. Ces dernières semaines, Kiev a lancé une contre-offensive pour reprendre les terres perdues au profit de Moscou, affirmant avoir l’intention de récupérer la Crimée.

S’adressant à distance au forum sur la sécurité d’Aspen (États-Unis) vendredi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé que le pont russe de Crimée devait être « neutralisé ». Selon lui, ce pont, inauguré par le président Vladimir Poutine en 2018, « fournit des munitions à la péninsule de Crimée ». Kiev considère le pont comme un « objet ennemi » construit en violation du droit international.

[ad_2]

Source link