En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


  • Non classé

Le Codex florentin, un autre regard sur la conquête espagnole

Écrit par le 1 avril 2024


[ad_1]

Près de cinq cents ans après avoir été écrit, le Codex de Florence continue à révéler ses secrets et à nous renseigner sur les peuples indigènes qui ont vécu la chute de Tenochtitlán [actuel Mexico], au XVIᵉ siècle. Jusqu’à présent, ce codex était considéré comme le document le plus fiable sur la culture mexica, l’Empire aztèque et la conquête espagnole.

Toutefois, de nouvelles découvertes pourraient apporter un nouvel éclairage sur la conquête, grâce à plusieurs textes en nahuatl, encore méconnus [du grand public] faute de traduction en espagnol. Ces textes viennent nuancer le récit et amènent à réviser certains épisodes historiques.

Une équipe de 68 chercheurs et linguistes a mis sept ans – pandémie comprise – à scanner et numériser les presque 2 500 pages du manuscrit et à les traduire en espagnol, anglais et nahuatl. Le projet, déjà disponible en ligne, permet d’admirer page par page l’écriture [manuscrite] originale en espagnol et en nahuatl, ainsi que les plus de 2 000 dessins exécutés à la main.

Trois tomes et douze livres

Ces travaux de recherche ont été financés par le Getty Research Institute (Los Angeles), en collaboration avec la bibliothèque Laurentienne (Florence) [où le codex est conservé]. “Ce codex est le manuscrit le plus important du XVIsiècle, il constitue la plus grande encyclopédie indigène de cette époque”, assure Kim Richter, spécialiste d’études mésoaméricaines, à la tête du projet.

Le Codex de Florence a été élaboré

[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *