En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30


le département d’Indre-et-Loire désormais en vigilance rouge, la Vienne en vigilance orange aux crues

Écrit par le 1 avril 2024



Seul le département d’Indre-et-Loire est désormais en vigilance rouge, la Vienne passe en vigilance orange aux crues ce dimanche soir. Un kayakiste est porté disparu en Haute-Vienne.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 5 min

Le département de l'Indre-et-Loire a été placé en alerte rouge aux crues. (Adrien Bossard / RADIO FRANCE)

Ce dimanche 31 mars au soir, seul le département d’Indre-et-Loire est désormais en vigilance rouge, la Vienne passe en vigilance orange aux crues. Au total, six départements sont en vigilance orange aux crues dès ce soir et jusqu’à demain soir : la Charente, la Charente-Maritime, la Gironde, la Dordogne et désormais la Vienne et la Côte-d’Or. Par ailleurs, deux départements sont maintenus en vigilance orange avalanches : les Alpes-Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence. 40 à 60 mm d’eau sont tombés dans les deux départements, ce qui représente 20 à 30 jours de précipitations, affirme Vigicrues à franceinfo. 

Vigicrues explique que la décrue sera lente en raison des nouvelles pluies attendues dans la nuit de dimanche à lundi. Par ailleurs, quatre départements (Charente, Charente-Maritime, Gironde, Dordogne) sont également maintenus en vigilance orange pour crues. 

Un kayakiste porté disparu en Haute-Vienne

Les secours sont toujours à la recherche d’un kayakiste, aperçu en difficulté sur la Vienne, au niveau de Saint-Priest-sous-Aixe, à une dizaine de kilomètres de Limoges. D’importants moyens de secours étaient déployés toute la journée samedi et dimanche, jusqu’à 18h30. Les recherches reprendront lundi matin à 8h30. Pour le reste, la situation est désormais sous contrôle ce dimanche matin, où 43 personnes ont été évacuées samedi, notamment à Magnac-Laval. 

Une crue centennale attendue en Indre-et-Loire

En Indre-et-Loire, deux cours d’eau sont en crue depuis samedi : la Vienne et la Creuse qui devaient atteindre leur pic dimanche matin. La préfecture annonce à France Bleu Touraine qu’une crue centennale est attendue dans le département. Le niveau risque d’approcher celui constaté en 1913 avec des pics attendus à plus de 7 mètres aux alentours de 11h à Descartes et au-dessus de 5 mètres à Chinon vers 20h, précise la préfecture sur X (ex-Twitter).

Les pics de la crue pourraient intervenir à Nouâtre à 22h avec une hauteur estimée à plus de 9 mètres, et à Chinon entre 3h et 5h lundi matin avec une hauteur estimée prévisible à plus de 5,30 mètres. 
Selon Vigicrues, la dernière fois que la Vienne a atteint un tel niveau à Descartes remonte à 1923. En raison de cette crue, les animaux du parc de La Roseraie ont été évacués. “C’est la première fois que je vois une montée aussi brutale”, confie le maire Bruno Méreau au micro de France Bleu Touraine.

À Descartes (Indre-et-Loire), le niveau de la Creuse a dépassé les sept mètres (Virginie Vandeville / RADIO FRANCE)

Dans un point de situation dimanche soir, la préfecture d’Indre-et-Loire, indique que “750 personnes seraient potentiellement concernées par des évacuations préventives sur les secteurs de Chinon, Savigny-en-Véron, Beaumont-en-Véron et Saint-Germain-sur-Vienne”. Pour l’heure, 154 personnes ont été évacuées, dont 73 résidents de l’EHPAD de l’Île-Bouchard qui ont été répartis sur les différents établissements de santé de Tours et de Loches.

Ce dimanche matin, une partie de la commune de Nouâtre est inondée, constate la reporter de France Bleu Touraine sur place. Selon le maire de la commune, le niveau de l’eau atteint ce dimanche 8 mètres. À Chinon, la situation est sous contrôle ce dimanche où le niveau de la Vienne atteint 4,80 mètres, ce qui est en-dessous des prévisions de Vigicrues et de la dernière montée des eaux survenue au début du mois de mars, rapporte le reporter de France Inter sur place. 

Dans la Vienne, le niveau de la Creuse continue de monter

Dans la Vienne, la décrue de la Gartempe, au sud du département, se poursuit ce dimanche matin, alors que la Creuse continue de voir son niveau monter autour de La Roche-Posay, Angles-sur-l’Anglin ou encore Buxeuil, selon les informations de France Bleu Poitou. Au total, sur l’ensemble du département, “une cinquantaine de foyers ont été évacués”, précise la préfecture sur X (ex-Twitter). Ce dimanche à 7h, à Leugny, la préfecture constate que le niveau de la Vienne atteint “7,56 mètres ce dimanche matin” à 10h30 contre “2 mètres habituellement”.

À La Roche-Posay, où plusieurs habitations sont inondées, la rivière La Creuse a atteint les 6,78 mètres, dépassant ainsi la crue de 1982 (6,45m). “On n’a jamais vu ça, c’est la première fois qu’on voit une chose pareille”, réagit au micro de France Bleu Poitou Jean-Claude Boblin, conseiller municipal. Une vingtaine d’habitants ont dû être évacués en raison de la montée des eaux, selon la reporter de France Bleu Poitou sur place.

Dans le sud du département, la décrue de la Gartempe se poursuit, notamment à Montmorillon “qui s’est réveillé samedi les pieds dans l’eau”, explique sur franceinfo Étienne Brun-Rovet, secrétaire général de la préfecture de la Vienne. Il soutient que ce dimanche midi “il n’y a plus d’eau dans les rues” de la commune où “120 bâtiments d’habitation et environ 30 commerces” ont été impactés par la crue. La phase de nettoyage a donc commencé, précise le maire de Montmorillon, Bernard Blanchet, au micro de franceinfo ce dimanche. Les caves sont encore inondées, ce qui pénalise fortement les commerces alimentaires. Les moteurs des chambres froides sont souvent installés dans les caves, provoquant ainsi la perte de toutes leurs denrées alimentaires. De manière générale, “la journée blanche” d’hier a fortement pénalisé tous les commerçants du centre-ville, qui n’ont pas pu ouvrir, à la veille de Pâques.

En raison des crues, plusieurs routes ont été coupées entre Chauvigny et Bonneuil-Matours et une quarantaine de foyers évacués dans le département. Des stations de pompage ont été inondées dans les environs de La Trimouille, dans le sud-est de la Vienne. Les autorités recommandent donc aux habitants de ne plus boire l’eau du robinet dans huit communes. Des distributions d’eau en bouteille sont mises en place, précise France Bleu Poitou.

La décrue a commencé dans la Dordogne 

Dans l’est de la Dordogne, la décrue a commencé, mais les rivières coulent toujours à flot, rapporte France Bleu Périgord. Les débits de l’Isle et de la Dronne sont particulièrement élevés en aval.





Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre × 3 =