En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


le Gard et l’Yonne s’ajoutent aux dix départements en vigilance orange, l’Indre-et-Loire toujours en rouge

Écrit par le 1 avril 2024


[ad_1]

Zone inondée à Chinon à la suite du débordement de la Vienne, en Indre-et-Loire, le 31 mars 2024.

Le Gard et l’Yonne ont été à leur tour placés en vigilance orange « crues », lundi 1er avril à 10 heures, comme l’avaient été la Côte-d’Or et la Saône-et-Loire à 6 heures, puis les Alpes-de-Haute-Provence, les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse à 8 heures. Douze départements sont désormais en orange, l’alerte ayant été maintenue en Charente, Charente-Maritime, Dordogne et Gironde, selon le bulletin national de Vigicrues.

Le niveau de risque avalanche reste important pour l’ensemble de la journée (4 sur 5) sur les massifs du Mercantour et du Haut-Var Haut-Verdon, rappelle Météo-France.

L’Indre-et-Loire reste lundi en vigilance rouge face à une crue « exceptionnelle » qui touche la rivière la Vienne, dans le nord du département. Le pic de la crue a été atteint dans la matinée à Chinon, ville où la population a été appelée dimanche soir à évacuer par précaution.

« Depuis 3 h 30 du matin, la situation est stable », le cours de la Vienne « n’a pas augmenté, on est aux alentours de 5,40 mètres, en deçà du seuil d’évacuation », a déclaré à l’Agence France-presse (AFP) le maire de Chinon, Jean-Luc Dupont.

« On est dans la prévision médiane faite par Vigicrues. La décrue va s’amorcer, on est sur un plateau, quatre heures sans mouvement », a-t-il dit.

La préfecture d’Indre-et-Loire a confirmé à l’AFP que « la Vienne [avait] atteint son pic ». Néanmoins, elle continue de « surveiller de près Chinon ».

« On a lancé le dispositif [d’évacuation] à 18 h 45 dimanche et il s’est achevé vers 21 heures, le temps de voir l’ensemble des habitants », a expliqué M. Dupont. « Environ une cinquantaine de foyers voulaient rester sur les lieux », a-t-il précisé. « Nous avons accueilli 13 personnes au centre d’hébergement », tandis que plusieurs dizaines d’autres ont pu être relogées par des proches.

Dans la Haute-Vienne, la Vienne et l’Indre-et-Loire, le gouvernement avait lancé dimanche soir « la procédure accélérée de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle », avait écrit le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, sur X.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *