En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Le Vietnam veut une transition énergétique sans écologistes

Écrit par le 21 juillet 2023


[ad_1]

Hoang Thi Minh Hong, fondatrice de l’ONG Change Vietnam, lors d’une session de l’ONG, en janvier 2022.

Son sort mobilise depuis plus d’un mois : des dizaines d’ONG internationales et de figures de la défense de l’environnement demandent la libération de la militante écologiste vietnamienne Hoang Thi Minh Hong, arrêtée le 30 mai pour fraude fiscale. Le motif de cette arrestation, qui n’entraîne dans l’immense majorité des cas au Vietnam ni détention préventive ni condamnation à de la prison ferme, a déjà envoyé en prison quatre autres militants écologistes. L’activiste suédoise Greta Thunberg a dénoncé dans un tweet une « arrestation politique ». En France, Europe-Ecologie Les Verts a fustigé le silence des autorités françaises. L’ancien président américain Barack Obama a lui été sollicité le 20 juin dans une lettre ouverte signée par soixante-cinq organisations internationales. Mme Hoang, 51 ans, avait été lauréate du programme Obama Foundation Scholars 2018 pour des acteurs méritants de la société civile.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « Au Vietnam, la croissance aux dépens de l’environnement »

Le paradoxe est que le Vietnam communiste fait figure de bon élève de la transition énergétique des pays du Sud, s’étant engagé sur un objectif de zéro émission nette en 2050 lors de la COP26 en 2021 à Glasgow (Royaume-Uni). Les contradictions sont pourtant flagrantes entre l’ampleur des efforts à fournir, les ambitions de croissance économique maximalistes de Hanoï, et l’obsession du régime communiste à mettre hors jeu les acteurs émergents de l’écologie citoyenne – fussent-ils reconnus sur le plan national et international.

Les engagements du Vietnam pour réduire les gaz polluants lui ont permis de devenir en décembre 2022 le troisième pays, après l’Afrique du Sud et l’Indonésie, à signer un partenariat pour une transition énergétique juste (JETP) avec un groupe d’Etats – dont l’Union européenne (UE), le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, les Etats-Unis, ou encore le Japon. Des financements publics et privés préférentiels à hauteur de 15,5 milliards de dollars (environ 13,8 milliards d’euros) ont ainsi été promis par ces pays sur les trois à cinq prochaines années pour soutenir la transition verte vietnamienne. L’initiative JETP répond à la demande des pays du Sud d’être aidés dans leur transition énergétique par les primo-pollueurs que sont depuis la révolution industrielle les pays développés.

Caractère disproportionné des accusations

L’arrestation de Hoang Thi Minh Hong est intervenue juste après l’adoption, le 15 mai, d’un plan de transition énergétique vietnamien, appelé « PDP8 », en négociation depuis trois ans.
Hoang Thi Minh Hong est la première Vietnamienne à s’être rendue en Antarctique, en 1997, dans le cadre d’une mission des Nations unies sur le réchauffement climatique. Elle a ensuite travaillé pour le WWF et fondé en 2013 l’ONG Change Vietnam, fermée en octobre 2022 après la vague d’arrestations contre ses collègues.

Il vous reste 63.48% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



[ad_2]

Source link