En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Les sabreuses tricolores en argent

Écrit par le 30 juillet 2023


[ad_1]

Ce dimanche, lors des championnats du monde d’escrime, l’équipe de France de sabre féminin a décroché l’argent, après sa défaite en finale contre la Hongrie (38-45).

L’équipe de France de sabre féminin devra s’en contenter. Ce dimanche, à l’occasion des championnats du monde d’escrime, qui se sont déroulés du côté de Milan en Italie, les sabreuses tricolores, à savoir Sara Balzer, Manon Apithy-Brunet et Caroline Queroli, se sont inclinées en finale, contre la Hongrie (38-45). Elles repartent donc, malgré tout, avec la médaille d’argent.

Pourtant, les Françaises ont semblé avoir le match en main, pendant un certain moment. Avant finalement de craquer pour finir par s’incliner. Le début de rencontre avait donc été à l’avantage des Tricolores, avec même une avance plutôt confortable de cinq touches, à l’issue des trois premiers relais disputés (15-10). Après sept relais, leur avance a même encore davantage progressé. C’est à ce moment-là que les Hongroises ont réagi, en décidant de faire confiance à Anna Marton, qui n’était autre que leur remplaçante.

La Corée du Sud en bronze

Marton a enchaîné les touches, face à Sara Balzer, pourtant nouvelle numéro 1 mondiale de la spécialité, en lui infligeant même un cinglant 11-5. Ce qui a permis alors, à ce moment-là, aux Hongroises de se relancer définitivement (29-30). Avant d’inverser ensuite la tendance. A l’issue du relais suivant, la Hongrie avait bel et bien définitivement pris les choses en main (35-33).

Pour ensuite ne plus jamais être revue, grâce notamment au gain des trois derniers relais disputés. En face, les Françaises n’ont pu que constater les dégâts. Cette finale était la même affiche que lors des derniers championnats du monde de la spécialité, qui s’étaient déroulés du côté du Caire en Egypte, lors de la saison 2022. Pour un résultat similaire à celui-ci. Cette année, la médaille de bronze de cette discipline a été glanée par la Corée du Sud, qui a battu, lors de la petite finale, l’Ukraine d’Olga Kharlan.

[ad_2]

Source link