En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30


l’Indre-et-Loire et la Vienne en vigilance rouge, “des pics de crues historiques” attendus dimanche

Écrit par le 31 mars 2024



La Charente, la Charente-Maritime, la Dordogne et la Gironde sont toujours en vigilance orange pour ce même risque de crues.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 2 min

Une voiture a été emportée par la crue de la rivière, à Bessac (Haute-Vienne), le 30 mars 2024. (SALLAUD THIERRY / MAXPPP)

“Des pics de crues historiques” sont attendus dimanche, prévient le responsable de Vigicrues, Jean-Marie Coulomb, citant un risque “de débordements très importants” dans le secteur des communes de Chinon, Nouâtre (Indre-et-Loire) ou encore de Leugny (Vienne). Ces deux départements ont été placés en vigilance rouge au risque de crues par Météo-France, samedi 30 mars, à la mi-journée. Un niveau d’alerte maximum décidé face aux niveaux de la rivière Creuse et de la Vienne tourangelle, au lendemain de fortes pluies.

Quatre départements sont par ailleurs placés en vigilance orange “crues” par Météo-France : la Charente, la Charente-Maritime, la Dordogne et la Gironde.

Appels à la prudence dans la Vienne et l’Indre-et-Loire

Dans l’Indre-et-Loire et la Vienne, des inondations importantes sont possibles “y compris dans les zones rarement inondées”, précise Météo-France, et les conditions de circulation peuvent être rendues “extrêmement difficiles sur l’ensemble du réseau routier ou ferroviaire” dans ces départements. Sur X, le ministère de l’Intérieur a partagé les consignes de prudence en vigueur à ce stade de vigilance maximale. 

Alors que plusieurs communes du centre-ouest de la France ont eu les pieds dans l’eau, samedi “des phénomènes de rupture ou de débordement de digues peuvent se produire”, a encore mis en garde le prévisionniste, ajoutant qu’il existe un risque de “coupure d’électricité”. 

Au micro de BFM TV, le sous-préfet d’Indre-et-Loire, Guillaume Saint-Cricq, a déclaré quela nuit sera difficile”, avec un pic de crues à 8 heures dimanche matin.

Dans la Vienne, le secrétaire générale de la préfecture, Etienne Brun-Rovet, a quant à lui annoncé sur la chaîne d’informations que la crue devrait atteindre son pic entre 22 et 23 heures dans le nord du département, alors que la décrue a commencé dans le sud, comme à Montmorillon, commune sinistrée dès samedi matin.

Selon France Bleu, des stations de pompage ont été inondées dès samedi dans le secteur de La Trimouille (Vienne), poussant les autorités à recommander de ne plus boire l’eau du robinet dans huit communes du département : Bourg-Archambault, Saint-Léomer, Journet, La Trimouille, Brigueil-le-Chantre, Liglet, Coulonges-les-Hérolles et Thollet.  





Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 × quatre =