En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Monet à Monaco : plein soleil

Écrit par le 31 juillet 2023


[ad_1]

Publié le 31 juil. 2023 à 17:15Mis à jour le 31 juil. 2023 à 17:16

Chaque été Monaco, petite patrie du luxe, des jeux et des plaisirs, organise une exposition sur les 2.500 mètres carrés de son Grimaldi Forum. La proposition 2023 est à la fois belle et sérieuse, avec près de 140 oeuvres qui illustrent la création du maître de l’impressionnisme qui finira par flirter avec l’abstraction : Claude Monet. Une démonstration de force orchestrée par l’ancienne conservatrice du musée Marmottan de Paris, Marianne Mathieu. Si l’on associe ordinairement l’artiste à Giverny, village où il a passé ses 43 dernières années, la spécificité de « Monet en pleine lumière » tient à l’épicentre de cette exposition, consacrée au passage du peintre sur ce qu’on appelait alors la Riviera.

Monet se rend dans le Sud deux fois en 1883 puis encore en 1888. Celui qui trouve l’inspiration dans les paysages et autres visions du réel est en quête de nouveauté. « A cette époque, il ne vend toujours pas. Son marchand, Paul Durand-Ruel affirme qu’il doit renouveler son répertoire », explique la commissaire.

Focus ensoleillé

Ce focus ensoleillé représente 23 toiles dans l’exposition. La lumière, la végétation, la mer et ses reflets, les grandes roches qui en émergent, sont un réel sujet de fascination pour Monet. Inspirées par le site de Bordighera, à la frontière franco-italienne, pas moins de 40 toiles racontent la luxuriance des jardins de palmiers, dont ses fameuses « Villa à Bordighera » baignées dans une atmosphère pastel, prêtées par le musée d’Orsay. A Antibes, l’artiste met au point une pratique qui l’inscrira dans la postérité : le principe des séries. Il vit alors au rythme de la météo qui scande ses différentes représentations d’un même sujet.

Deux tableaux montrent le Monaco d’antan. L’une des grandes questions qu’inspire cette exposition est celle du degré d’achèvement de certaines oeuvres. L’artiste ne signait pas toujours ses toiles et on pourrait par exemple s’interroger sur « Monte-Carlo vu de Roquebrune » – d’une figuration à peine esquissée dans de merveilleux rose-orangé – qui appartient au prince de Monaco.

Parmi les joyaux de ce grand show figure une spectaculaire toile carrée très originale, montrant deux jeunes filles en robes blanches, ramant sur une rivière vert foncé, en provenance de Sao Paulo.

La visite de « Monet en pleine lumière » est une source de plaisir cependant altérée par la diffusion sonore dans certaines salles, de descriptifs inutiles, qui freinent l’effet contemplatif. C’est dommage.

Monet en pleine lumière

exposition

Au Grimaldi forum de Monaco jusqu’au 3 septembre.

Rens. : grimaldiforum.com

[ad_2]

Source link