En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Nice : un vestiaire au bord de la crise de nerf…

Écrit par le 1 avril 2024


[ad_1]

le 01/04/2024 14h27

Nice : un vestiaire au bord de la crise de nerf...

Marcin Bulka a lch ses vrits.

Avec 1 victoire sur les 8 derniers matchs de Ligue 1, l’OGC Nice traverse une très mauvaise période. Battus par le FC Nantes (1-2) dimanche, les Aiglons connaissent même des turbulences en interne avec certains comportements épinglés.

Il semble loin le temps où l’OGC Nice talonnait le Paris Saint-Germain au classement de la Ligue 1. Après une belle première partie de saison, le club azuréen s’est totalement écroulé au cours des dernières semaines.

Battus à domicile par le FC Nantes (1-2) dimanche, les Aiglons ont enregistré 1 seul succès sur les 8 derniers matchs en championnat.

Des individualités épinglées…

Sans surprise, face à cette situation compliquée, les esprits commencent à s’échauffer en interne. En zone mixte, le gardien niçois Marcin Bulka n’a pas mâché ses mots pour déplorer des faillites individuelles. «En première période, on est passé à côté. Sur le premier but, on a été trop statique. Je ne comprends pas certaines attitudes. (…) C’est pour ça que je l’ai mal pris. (…) C’est une grande frustration. On doit éviter ça si on veut viser haut. C’est individuel. Chacun doit se regarder dans une glace et se demander s’il a envie. Pour moi, certains n’avaient pas envie en première période», a lâché le Polonais, dont le discours a été partagé par le capitaine Dante.

«Vous (les médias, ndlr) mettez certains joueurs très haut, c’est dans des moments comme ça que les joueurs qui veulent aller au très haut niveau doivent aider le coach», a soufflé le défenseur central brésilien. Les hommes ciblés ? On peut notamment penser au défenseur central Jean-Clair Todibo, en difficulté depuis le début de l’année 2024 et annoncé sur le départ pour un cador européen cet été, à l’ailier Jérémie Boga ou encore à l’attaquant Terem Moffi.

Farioli cherche à temporiser

Malgré cette série noire, le Gym reste dans le coup pour la course à l’Europe. Actuellement 5e, l’OGC compte seulement 3 points de retard sur Lille, 4e et virtuellement qualifié pour la Ligue des Champions. Ainsi, même si son vestiaire connaît des turbulences, l’entraîneur niçois Francesco Farioli fait de son mieux pour limiter les tensions.

«Un problème plus individuel que collectif ? Ma réponse est toujours la même. On gagne et on perd à 11, plus les remplaçants et le coach. Sur cette entame de première période, il n’y a pas grand-chose à garder, il y a eu peu de contenu. C’est le fait des situations individuelles et collectives. Cela va ensemble et c’est indissociable selon moi», a rappelé l’Italien. Pour éviter une fin de saison en roue libre, Nice doit retrouver de l’unité.

Que pensez-vous de la situation de l’OGC Nice ? N’hésitez pas à réagir et débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …

Par Damien Da Silva, le 01/04/2024 14h27



[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *