En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30


  • Non classé

Palestine. Les camps de réfugiés de Cisjordanie, une poudrière sur le point d’exploser

Écrit par le 23 mars 2024




Routes défoncées, eau coupée, maisons explosées, allées couvertes de sang truffées d’impacts de balles. On se croirait à Gaza en guerre. Mais on se trouve en fait dans un camp de réfugiés palestiniens de Cisjordanie.

Nous sommes à la mi-janvier, au lendemain d’un raid israélien, et les habitants du camp de Tulkarem sont en train de recoller les morceaux.

“Les Israéliens nous font ici, dans le camp, exactement ce qu’ils font à Gaza, mais à plus petite échelle”, affirme Mohammed, un habitant du camp, en désignant sa maison qui a été endommagée par un missile.

Tandis que le monde suit de près le nombre croissant de morts et la catastrophe humanitaire qui frappe Gaza, les camps de réfugiés sont devenus le front de la guerre entre Israël et le Hamas en Cisjordanie. Ces raids de plus en plus destructeurs s’accompagnent d’une montée du militantisme armé.

Camps “inhabitables”

Alors qu’Israël essaie de garder la main sur les camps, avec l’objectif d’empêcher le Hamas d’ouvrir un front en Cisjordanie, sa campagne militaire contre ces communautés marginalisées sème l’extrémisme, selon les experts et les habitants.

Ces derniers commencent à partir, parce que les camps deviennent “inhabitables”. Et en l’absence d’une solution politique, ces lieux pauvres et dont certains possèdent une longue histoire de lutte armée, risquent, selon les experts, de devenir des champs de bataille urbains à part entière.

Les raids israéliens sur les camps de Cisjordanie se sont intensifiés en 2022, en réaction au développement de brigades de jeunes qui ont attaqué des colons et l’armée israélienne.

La fréquence de ces raids a décuplé depuis l’attaque du Hamas, le 7 octobre. Les Forces de défense d’Israël [FDI] font appel à des tireurs d’élite, des missiles antichars et des drones. Selon des sources de l’Autorité palestinienne (AP), qui gouverne la Cisjordanie, le camp de Tulkarem et le camp de Nour Shams, tout proches, ont été la cible de vingt raids, soit pratiquement un chaque semaine.

D’après Israël, ces opérations visent des “terroristes”, pour certains liés à l’aile militaire du Hamas, qui planifient et lancent des attaques contre des Israéliens. Selon les habitants du camp, on trouve de tout chez ces



Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


dix-sept + un =