En ce moment

Titre

Artiste


Paris: trois policiers dont deux des “stups” mis en examen dans un dossier de blanchiment

Écrit par le 8 mai 2023


Sur les sept mis en cause, un est en détention provisoire et six sous contrôle judiciaire. Les commanditaires présumés de l’escroquerie auraient fait plusieurs demandes de prêts bancaires en utilisant de faux documents, avant de disparaître une fois l’argent obtenu.

Trois policiers ont été mis en examen fin avril à Paris, notamment pour blanchiment, soupçonnés d’avoir pris part à une escroquerie aux prêts bancaires, a indiqué ce lundi à l’AFP une source judiciaire, confirmant le JDD.

Les deux premiers ont été mis en examen les 18 et 27 avril pour blanchiment en bande organisée et le troisième, le 21 avril, pour faux et blanchiment d’une escroquerie commise en bande organisée, a précisé cette source.

Sept personnes mises en cause

D’après le JDD, il s’agit de deux policiers de l’Office anti-stupéfiants, l’Ofast, et d’un policier officiant au renseignement territorial en Guadeloupe. Quatre autres personnes avaient déjà été mises en examen, d’après la source judiciaire.

Sur les sept mis en cause, un est en détention provisoire et six sous contrôle judiciaire. D’après le JDD, les trois policiers sont sous ce dernier régime.

Fin mars, 11 personnes au total avaient été arrêtées et placées en garde à vue, parmi lesquelles les quatre premiers mis en cause mais aussi les trois policiers mis en examen fin avril, qui avaient alors été relâchés de garde à vue avec une convocation ultérieure devant le magistrat instructeur.

Parmi les 11 figurait aussi un troisième policier de l’Ofast qui, selon le JDD, est convoqué le 25 mai devant le magistrat instructeur en vue d’une possible mise en examen. La source judiciaire n’a pas souhaité commenter.

Plusieurs “millions d’euros” de préjudice

BFMTV