En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30


« Pas de menace terroriste »

Écrit par le 3 avril 2024



A 114 jours du début des Jeux Olympiques de Paris 2024 (26 juillet – 11 août), Amélie Oudéa-Castéra s’est montrée rassurante sur différents sujets ce mercredi matin. Dans un premier temps, alors que le plan de sécurité Vigipirate est à son plus haut niveau (« urgence attentat ») depuis l’attentat qui a frappé la Russie, le 22 mars dernier près de Moscou, la ministre des Sports s’est exprimée sur les risques liés à la cérémonie d’ouverture, qui doit avoir lieu sur la Seine. « La menace terroriste, nous la suivons avec toute la vigilance nécessaire. Il n’y a pas aujourd’hui de menace spécifique sur le plan terroriste tournée contre les Jeux Olympiques et Paralympiques », a expliqué cette dernière, qui était l’invitée de Télématin sur France 2.

Oudéa-Castéra évoque un possible plan B

« Cette cérémonie sur la Seine reste notre plan central. Maintenant, on a dit que nous serions prévoyants. (…) Je pense qu’il y a un travail de discrétion qui doit être respecté sur ces sujets pour que ça soit des solutions efficaces. Le Stade de France (comme solution de repli) ? Ce n’est pas parce qu’on n’en parle pas, d’un plan B, qu’on ne le prévoit pas, a par la suite déclaré Oudéa-Castéra, lors de la séquence « Les 4 vérités ». Il y a un plan central, qui est cette magnifique cérémonie sur la Seine, que nous préparons avec tout le soin, l’engagement et la passion nécessaires. Pour le reste, nous sommes prévoyants, comme le président de la République nous l’a demandé et comme les Français l’attendent de nous. »

La répétition sur la Seine prévue le 27 mai

« Le report de la dernière répétition de la cérémonie d’ouverture sur la Seine ? C’est un non-événement. C’est une décision qui a été prise il y a trois ou quatre semaines déjà, il y avait différentes dates qui étaient possibles, le 8 avril, le 27 mai. On a annulé la date du 8 avril. La répétition se fera le 27 mai, et il y aura une répétition générale, pour le coup, le 17 juin. On tient compte du fait que, là, il y a un niveau de hauteur de la Seine, de crue et également des courants qui auraient compliqué la réalisation de ce test-là. (…) Nous serons prêts, là aussi, au rendez-vous », a également précisé la ministre des Sports, qui répondait aux questions du journaliste Thomas Sotto.



Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


15 + dix-huit =