En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Performance « choc » sur le Tour de France Femmes

Écrit par le 1 août 2023


[ad_1]

Le carton de l’équipe SD-Worx sur le Tour de France a impressionné les coureuses elles-mêmes.

Une démonstration. L’équipe SD-Worx a survolé le Tour de France Femmes, remporté dimanche par la n°1 du classement UCI, Demi Vollering, qui a fait tomber Annemiek van Vleuten de son piédestal sur les grands tours.

« C’est incroyable ce qu’on a accompli cette semaine, a confié la leader de l’équipe néerlandaise. Bien sûr, il y a eu des hauts et des bas. Mais plus de hauts quand même. Je pense qu’on a su montrer à quel point notre équipe est forte. Je pense que c’est vraiment bien de montrer, aux yeux du monde, que j’ai une équipe autour de moi, de superbes personnes qui me motivent et me permettent d’accomplir tant de choses. »

La concurrence a été écrasée

La formation SD-Worx est la dream-team du cyclisme féminin. Elle possède dans ses rangs la meilleure coureuse du moment (Vollering), la meilleure spécialiste des Flandriennes (Lotte Kopecky), la meilleure sprinteuse (Lorena Wiebes) et l’une des meilleures rouleuses (Marlen Reusser). Kopecky a ouvert le bal, Wiebes a scoré ensuite, puis Vollering a assommé la concurrence en s’imposant au sommet du Tourmalet.

Le lendemain, Reusser s’est adjugé le chrono final à Pau… en devançant ses coéquipières Vollering et Kopecky. « Je suis un peu en état de choc devant nos exploits. On savait à quel point on était fortes en venant ici. Mais conclure ainsi, c’est fou », s’est emballée la Suissesse après ce dimanche de rêve.

Durant cette semaine, c’est la performance de Kopecky qui a le plus impressionné. Victorieuse de la première étape, la Belge a gardé le maillot jaune pendant six jours, jusqu’à ce que Vollering le récupère au sommet du Tourmalet. Mais la double lauréate du Tour des Flandres a fait mieux que s’accrocher, puisqu’elle termine à la deuxième place du classement général final. Sur huit étapes, elle a terminé sept fois dans le Top 6, affichant une régularité exceptionnelle.

“Je me suis surprise moi-même, surtout samedi (sur le Tourmalet, ndlr). J’ai été parmi les meilleures sprinteuses, les meilleures grimpeuses et les meilleures rouleuses, s’enthousiasme la Belge. Ce Tour a été incroyable pour moi ! Ce n’est pas comme ça que je l’imaginais, mais tout s’est merveilleusement bien passé. C’est super de finir 2e et d’avoir une équipe aussi incroyable autour de moi. » Tant pis pour la concurrence. L’équipe SD-Worx a remporté 52 victoires depuis le début de saison. La deuxième formation au classement, la Movistar, n’affiche que 15 petits succès.



[ad_2]

Source link