En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Plus la Grèce devient touristique, moins elle reste la Grèce

Écrit par le 1 août 2023


[ad_1]

Cela fait quelques années maintenant que l’on observe cette coutume internationale sans discernement. Dès que le printemps déploie ses ailes, si bien sûr on considère que la division de l’année en quatre saisons distinctes est toujours d’actualité, démarre la fête de l’excellence, de la beauté quantifiée, du glamour gradué des îles, des plages, des lacs, des rivières, des “isolements” montagneux : “Les 100 plus belles plages de sable du monde”, “les 10 plus belles îles”, “20 ‘Bahamas’ secrètes en Méditerranée”.

Et puisque les voyages aiguisent l’appétit (des voyages surtout sédentaires, ne vous y trompez pas, directement de votre chambre d’hôtel aux trois piscines, à 100 mètres de la mer), on continue avec “les 50 meilleures salades du monde”, “les 20 fromages les plus délicieux du sud de l’Europe”, “les 49 +1 plats les plus savoureux d’Europe”, “les 30 meilleurs vins”.

Les goûts et les mathématiques

Tout est désormais soumis aux mathématiques. Même les impressions et les sentiments les plus subjectifs. Et votre goût lui-même, le plus simple “j’aime, je n’aime pas” doit être adapté, influencé par les in, les must et les best of. Il doit accepter leur assourdissant arbitraire comme s’il était documenté scientifiquement, pour qu’il ne paraisse pas déplacé, étrange, menaçant.

S’adressant à la foule touristique, à la masse de personnes qui consomment des lieux étrangers sans aucun intérêt pour les connaître, les journaux à grand tirage, les magazines et les sites consacrés à l’industrie du tourisme publient des dizaines et des centaines de listes de “top”.

Les influenceurs notoires font de même, puisque la planète, déjà

[ad_2]

Source link