En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Prévisions saisonnières jusqu’en octobre : une tendance plus sèche après les orages d’août

Écrit par le 18 juillet 2023


[ad_1]

À l’échelle du trimestre août-septembre-octobre, les températures prévues en France devraient rester supérieures aux moyennes de saison (basées sur les 30 dernières années) avec un écart proche des +1° à +1,5°C au total. Cette tendance chaude caractérise notre été et devrait se prolonger en automne, évolution qui est vue de façon assez unanime par les modèles numériques saisonniers. Dans ce contexte, des vagues de chaleur restent probables mais les orages auront tendance à limiter leur durée. Quant aux précipitations, elles devraient encore rester déficitaires sur le nord de la France à l’échelle de ces trois mois, mais excédentaires au sud, notamment pour l’automne.

Le signal prédominant qui émerge de nos prévisions saisonnières pour la suite de l’été en Europe est la persistance de hautes pressions sur l’Europe du nord tandis que des basses pressions resteraient présentes sur le bassin méditerranéen. Cette configuration reste propice à un temps sec sur les pays nordiques, et plus humide que la normale sur les pays du sud. Cependant, il convient d’être prudent sur l’interprétation de cette donnée. En effet, de basses pressions méditerranéennes peuvent être synonymes d’orages, parfois violents, mais aucunement de pluies bénéfiques pour la recharge en eau des sols.

Août : un mois chaud, mais plus humide


Aout 2023 prévisions saisonnières © La Chaîne Météo

L’évolution pour le mois d’août pourrait être plus instable et orageuse qu’en juillet sur notre pays, bien que la prévision soit plus « optimiste » pour les vacanciers que dans notre bulletin précédent. Les centres d’action prédominants devraient rester assez semblables, avec des hautes pressions nordiques et des basses pressions plus au sud. D’une façon générale, le temps sera souvent sec et ensoleillé sur la moitié nord de notre pays, tandis que les passages orageux seront plus fréquents au sud. Cette situation ne sera pas figée pendant tout le mois, de telle sorte que des périodes de temps chaud et ensoleillé sont également attendues. Les températures devraient être supérieures aux moyennes de saison de +1 à +1,5°C avec des précipitations inégales, mais supérieures aux normales sur la moitié sud à sud-ouest en fonction des orages.

Septembre : l’été se prolonge


Septembre 2023 prévisions saisonnières © La Chaîne Météo

Notre dernière actualisation envisage un mois de septembre estival, possiblement plus sec et plus stable qu’en août, avec la persistance de conditions anticycloniques prédominantes sur l’Europe du nord, influençant grandement notre pays. Dans ce contexte, le temps serait majoritairement ensoleillé avec un déficit pluviométrique assez généralisé. La sécheresse de surface risque donc de s’accentuer sur la moitié nord et pourrait s’étendre vers le sud. Les températures seraient alors supérieures aux moyennes de saison, de l’ordre de +1°C à +2°C, en particulier sur la moitié nord.

Octobre : vers de fortes pluies au sud ?


Octobre 2023 prévisions saisonnières © La Chaîne Météo

Le signal dominant qui émerge pour ce mois d’octobre concerne les précipitations, qui pourraient être abondantes et excédentaires sur le sud et l’ouest de la France. En effet, les systèmes dépressionnaires seraient présents sur la péninsule ibérique et dans le golfe de Gascogne. Cette configuration serait propice à des vagues orageuses par l’ouest et surtout à la remontée de fortes pluies méditerranéennes. On peut y voir une signature d’épisodes méditerranéens marqués. Dans ce contexte, les précipitations pourraient être supérieures de 10 à 50% du nord vers le sud, tandis que les températures resteraient excédentaires de l’ordre de +1°C.

Au total, l’été 2023 s’annonce donc chaud sur la France, avec une forte tendance orageuse dans le sud, en particulier sur les montagnes. Pour le mois d’août, des incertitudes concernent l’abondance des précipitations, alors que le niveau des températures semble plus fiable, avec des modèles numériques qui paraissent plus en accord sur ce paramètre. Cette configuration devrait limiter la durée des vagues de chaleur en raison des orages. Malgré tout, la sécheresse de surface risque de se maintenir au nord de la Loire, tandis que la situation restera relativement améliorée sur la moitié sud.

Pour l’automne météorologique, qui débute le 1er septembre, la sécheresse risque de se maintenir sur la moitié nord en s’accentuant, et pourrait également concerner partiellement la moitié sud. En revanche, les signaux pour le mois d’octobre mettent en évidence de fortes précipitations, en particulier sur nos régions du sud. Le risque d’épisodes méditerranéens violents sera le paramètre principal à surveiller pour l’automne.

* Ces prévisions à long terme reposent sur une analyse des anomalies vues par le modèle développé par METEO CONSULT. Il existe de nombreux autres modèles de prévisions saisonnières qui peuvent présenter des scénarios parfois assez différents.

[ad_2]

Source link