En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30


REPORTAGE. Des fidèles français inquiets pour la santé du pape, malgré les communiqués rassurants du Vatican

Écrit par le 31 mars 2024



La veille, le souverain pontife a annulé sa participation à la procession du Vendredi saint, au Colisée de Rome, pour des raisons de santé.


Publié



Temps de lecture : 2 min

Le pape François part à la fin de la messe chrismale dans la basilique Saint-Pierre au Vatican, le 28 mars 2024. (RICCARDO DE LUCA / MAXPPP)

C’est la messe la plus importante de l’année pour les catholiques : le pape François devrait être présent à la veillée pascale, samedi 30 mars au soir, annonce le Vatican. Le souverain pontife présidera cette célébration de Pâques à 19h30 à la basilique Saint-Pierre, en présence de milliers de pèlerins du monde entier.

La veille, vendredi 29 mars, le jésuite argentin a annulé sa participation au Chemin de croix à la dernière minute. Une décision inattendue qui a renouvelé les interrogations sur sa santé, de plus en plus fragile. Depuis un an, les problèmes médicaux du pape se multiplient. À Paris, les fidèles s’inquiètent. 

“J’espère qu’il aura la force”

Dans le 15e arrondissement de Paris, Christine quitte l’office de fin de matinée préoccupée et inquiète pour la santé fragile du pape. “Je prie toujours pour lui, je pense toujours à lui dans mes prières. À son âge, je pense qu’il est un peu fatigué”. À 87 ans, le souverain pontife a désormais besoin d’un fauteuil roulant ou d’une canne pour se déplacer. Bronchite et grippe l’ont aussi affaibli l’hiver dernier.

Sylvie, autre fidèle, a conscience de la fragilité du pape, soumis au temps qui passe et à la charge qui pèse sur ses épaules. “Il fera ce qu’il peut : il est effectivement âgé, et ça chemine vers sa fin qu’on peut souhaiter la plus paisible”, témoigne-t-elle.

En attendant, Sylvie, elle aussi, prie. “J’espère qu’il aura la force, parce que je pense qu’il le souhaite profondément, de remplir ses devoirs”. La catholique estime néanmoins que la santé du pape doit primer sur le reste.

S”il n’est pas en mesure de le faire, je pense qu’il ne doit pas le faire”, explique la catholique qui se souvient bien de la démission du prédécesseur du pape François. En 2013, Benoît XVI a été le premier pape contemporain à renoncer à ses fonctions pour des raisons de santé. “C’était aussi un acte courageux”.

“Je pense que le seigneur est avec lui pour Pâques, ça va bien se passer”

Norman, autre fidèle, lui, se veut plein d’espérance au sujet de la santé du pape. “Ça avait été aussi le cas au JMIJ (ndlr : Journées mondiales de la Jeunesse) à Lisbonne l’été dernier. Tout le monde s’était un peu inquiété, et au final on l’avait vu sur sa première apparition un peu fatigué, mais au fil des jours, il avait montré de beaux signes de vitalité”, se souvient le catholique.

“À Marseille aussi, quand il est venu au Vélodrome, c’était la même chose et finalement ça c’était très bien passé. Après, il avance dans l’âge, donc forcément, toutes les célébrations seront un peu plus compliquées. Mais je pense que le seigneur est avec lui pour Pâques, ça va bien se passer”, veut croire Norman. 

Dimanche 31 mars, il est également toujours prévu que le souverain pontife se rende à la basilique Saint-Pierre pour la messe et pour la bénédiction Urbi et orbi.





Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


19 − treize =