En ce moment

Titre

Artiste


Six départements du Centre-Ouest en vigilance orange pour risque de crues ; des vents forts privent 6 000 foyers d’électricité en Rhône-Alpes

Écrit par le 30 mars 2024



De l’Indre-et-Loire à la Dordogne, six départements du centre-ouest de la France ont été placés samedi 30 mars en vigilance orange pour risque de crues, a annoncé Météo-France.

Des crues importantes sont attendues en Dordogne et en Corrèze et des débordements sont à prévoir localement en Charente, Haute-Vienne, dans la Vienne et en Indre-et-Loire, tous en alerte, a précisé Météo-France.

D’après Vigicrues, les épisodes pluvieux des derniers jours sur « des sols déjà bien humides » provoquent une hausse des cours d’eau en Nouvelle-Aquitaine et dans le Grand-Est entraînant des débordements localement.

Concernant le tronçon Gironde-Adour-Dordogne, « les premiers débordements seront atteints sur l’ensemble des bassins concernés par la vigilance. Les précipitations intenses qui ont touché le plateau de Millevaches ont généré des crues importantes de la Loyre, de la Loue et de l’Auvézère », alerte le service.

Dans le reste du pays, 17 autres départements ont été placés en vigilance jaune crues et 42 en vigilance jaune pour risque d’orages, essentiellement sur la façade est, par Météo-France.

Vents forts dans les départements de Rhône-Alpes

Près de 6 000 foyers étaient privés d’électricité samedi matin à 9 heures en Rhône-Alpes, à la suite de vents forts dans la nuit, qui ont entraîné des dégâts sur le réseau électrique déjà touché vendredi, a fait savoir Enedis à l’Agence France-Presse.

Ces foyers sont situés « principalement dans les départements de l’Isère, la Savoie, l’Ain et la Loire, suite à un nouveau coup de vent survenu cette nuit qui a occasionné de nouveaux dégâts sur le réseau électrique (chutes d’arbres, branches tombées sur les lignes électriques) », a précisé le gestionnaire du réseau.

Des techniciens d’Enedis et d’entreprises partenaires effectuent des réparations sur le terrain et « des manœuvres à distance sont également réalisées sur le réseau électrique pour réalimenter au plus vite le plus grand nombre de foyers », fait encore savoir Enedis. « La situation reste évolutive » et « un nouveau coup de vent est attendu dans l’après-midi », ajoute l’entreprise.

Vendredi soir, environ 1 600 foyers avaient été privés d’électricité après le passage de la dépression Nelson en Rhône-Alpes. Des chutes d’arbres sur les voies ont causé l’interruption de la liaison ferroviaire Grenoble-Chambéry. Une reprise de la circulation est attendue « au mieux à partir de 12 heures » samedi, selon le site Internet des TER SNCF de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le Monde

Réutiliser ce contenu





Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


11 − 11 =