En ce moment

Titre

Artiste


  • Non classé

Vidéo. Des femmes giflées dans les rues de New York, le maire accuse l’“effet délétère de TikTok”

Écrit par le 3 avril 2024




“C’est absolument terrifiant”, peut-on lire dans la section commentaire de certaines vidéos TikTok. On y découvre des témoignages de femmes frappées par des hommes en pleine rue, à New York, alors qu’elles se rendaient au travail, à l’école ou qu’elles promenaient leur chien.

“J’étais en train de me balader quand quelqu’un m’a attaquée par-derrière […], je n’ai rien pu faire”, raconte une victime à NBC News. Ces agressions ont eu lieu entre le 17 et le 26 mars, selon ABC7. Depuis, les témoignages se sont multipliés sur les réseaux sociaux, au point de faire réagir le maire de la ville.

“C’est abject. […] Il est inacceptable qu’une femme marchant dans la rue se fasse frapper de la sorte”, a déploré le maire démocrate, Eric Adams, le mardi 2 avril, lors d’un passage dans l’émission de télévision américaine Good Morning America. Avant de poursuivre ainsi : “Il vaudrait mieux pour eux que, quand je suis dehors dans la rue, je ne sois pas témoin de ce genre de comportement.”

Si Eric Adams est prêt à se confronter aux agresseurs, a priori deux suspects ont été identifiés et arrêtés les 27 et 28 mars, selon le média Today. “Le service de police de la ville de New York a eu connaissance d’une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux montrant une femme agressée [en pleine rue] sans aucune raison apparente. L’auteur des faits a été arrêté et mis en examen”, a déclaré la police new-yorkaise dans un communiqué.

D’après les informations des médias américains NBC News et The Washington Post, cette dernière a confirmé “avoir ouvert plusieurs enquêtes sur des faits très similaires aux témoignages partagés sur les réseaux sociaux”, sans indiquer le nombre de signalements ni si elle pensait que ces incidents étaient liés.

“TikTok propage des actes malveillants”

Dans cette affaire, le maire de New York blâme l’“effet délétère de TikTok”, selon le média américain The Hill. Il a détaillé sa vision du réseau social lors de son passage à la télévision : “Cette application explique aux gens comment voler une voiture, comment grimper sur le toit des métros, et maintenant elle propage des actes malveillants et totalement irrespectueux.”

S’il n’est pas prouvé que ces agressions ont été encouragées par les réseaux sociaux, les témoignages ont bien suscité une vague d’inquiétude quant à la sécurité des femmes à New York, confirme The Washington Post.

Aujourd’hui, la criminalité globale est en baisse dans la ville mais les agressions délictuelles et criminelles ont augmenté respectivement de 10 % et de 3 % par rapport à la même période l’année dernière, selon les données communiquées par la ville de New York.



Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 × 3 =