En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Vous divorcez ? Certaines entreprises peuvent vous aider !

Écrit par le 1 août 2023


[ad_1]

Non seulement divorcer est coûteux, mais en plus cela prend beaucoup de temps et affecte souvent la santé mentale et donc les performances au travail. Plusieurs entreprises américaines et britanniques ont donc décidé de soutenir leurs employés dans cette épreuve. “Services de santé mentale, traitements de fertilité, congés menstruels payés, voire deuil d’un animal de compagnie – au cours des dernières années, les avantages sociaux en milieu professionnel ont évolué pour suivre le désir croissant des employés d’un bon équilibre travail-vie, ” note la BBC. Il est donc logique que les entreprises proposent de l’aide en cas de divorce.

Cela prend la forme de congés payés supplémentaires, d’aménagement du temps de travail, ou encore de la mise à disposition d’une aide psychologique. Aux États-Unis, la société d’édition Hearst propose à ses 12 000 salariés en pleine séparation des séances gratuites avec des psychologues ainsi qu’une assistance juridique depuis septembre 2022. Au Royaume-Uni, un groupe d’organisations travaillant auprès d’enfants confrontés à la séparation de leurs parents, la Positive Parenting Alliance (PPA), a demandé la prise en compte des séparations et divorces dans les politiques RH des entreprises. Plus spécifiquement, la PPA a suggéré de leur permettre d’avoir des horaires flexibles et de prendre en compte la spécificité des parents isolés. Certains grands groupes, comme les supermarchés Tesco, ont répondu favorablement. Tesco propose ainsi une “indemnité de divorce”.

Selon Peter Cappelli, professeur de gestion à la prestigieuse école de commerce américaine Wharton, “ces avantages sont devenus plus possibles – et opportuns – parce que la pandémie a mis en lumière les problèmes de santé mentale des employés et, à bien des égards, a normalisé les conversations sur le stress au travail dans la société”. Craig Jackson, professeur de psychologie de la santé au travail à la Birmingham City University, au Royaume-Uni, le constate également :

“La vieille notion selon laquelle les travailleurs ‘étaient professionnels et laissaient leurs problèmes à la porte’ est révolue depuis longtemps.”

[ad_2]

Source link