En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


INFO EUROPE 1 – Un ressortissant russe, fiché S, interpellé à Paris après un refus d’obtempérer, souhaitait intégrer la mission des JO

Écrit par le 4 avril 2024


[ad_1]


Jean-Baptiste Marty
, modifié à

Selon les informations d’Europe 1, un homme, de nationalité russe, a été interpellé lundi après un refus d’obtempérer. Fiché S pour islamisme radical et pour « menace dans le cadre du conflit russo-ukrainien », il avait déjà été arrêté il y a quelques semaines après être entré dans le périmètre de la tour Eiffel avec un couteau. D’après ses premières déclarations, il souhaitait intégrer la mission « Jeux olympiques ». Il doit être présenté à un magistrat ce jeudi.

D’un refus d’obtempérer à la découverte d’une potentielle menace terroriste pour les Jeux olympiques ? Selon les informations d’Europe 1, un ressortissant russe, a été interpellé, lundi, après s’être soustrait à un contrôle routier dans les rues de Paris. Une arrestation qui a permis de révéler des projets inquiétants

Interpellé quelques semaines plus tôt

L’identité de l’homme, confondue avec les différents fichiers des autorités, ont permis de révéler qu’il fait l’objet d’une fiche S pour islamisme radical et « menace dans le cadre du conflit russo-ukrainien ».

Déjà interpellé après avoir été surpris en possession d’un couteau dans le périmètre de la tour Eiffel, le parquet confirme à Europe 1 que le ressortissant russe faisait l’objet d’une ordonnance pénale depuis le 20 mars dernier pour « port illégitime d’arme de catégorie D ».

Bénévole pour les Jeux olympiques ?

Face aux enquêteurs, l’homme s’est défendu, justifiant son refus d’obtempérer par un rendez-vous, dans une base militaire, en vue d’ »intégrer la mission des Jeux olympiques ». Une déclaration pour le moment non confirmée par la Direction du Renseignement de la Sécurité et de la Défense (DRSD). Des propos surprenants d’autant plus qu’un dispositif de vérification des identités est actuellement effectué pour écarter du dispositif toutes les personnes susceptibles de représenter une menace pour la France lors de cet événement. À ce jour, 800 personnes ont été mises de côté.

Le mis en cause doit être présenté à un magistrat ce jeudi en vue de son déferrement en comparution immédiate, confirme le parquet à Europe 1.

[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *