En ce moment

Titre

Artiste


L’Autriche s’inquiète de “l’infiltration russe” après l’arrestation d’un ex-agent

Écrit par le 2 avril 2024



Selon des éléments du parquet, Egisto Ott, ex-employé de la Direction de la sûreté nationale et du renseignement, aurait “systématiquement” fourni des informations aux services secrets russes.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 1 min

Le chancellier autrichien Karl Nehammer lors d'une table ronde du Conseil européen à Bruxelles (Belgique), le 22 mars 2024. (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO / AFP)

Moscou inquiète Vienne. Le chancelier d’Autriche a appelé lundi 1er avril à renforcer la sécurité du pays alpin après l’arrestation d’un ancien agent secret autrichien, soupçonné d’espionnage au profit de la Russie. Devant ces “graves accusations”, “il est nécessaire d’évaluer et de clarifier la situation sécuritaire de la République”, a déclaré Karl Nehammer dans un communiqué, en convoquant un Conseil national de sécurité le 9 avril.

Egisto Ott, ex-employé de la Direction de la sûreté nationale et du renseignement, a été interpellé vendredi. A l’issue de sa garde à vue, le tribunal régional de Vienne a ordonné lundi son placement en détention provisoire en raison de “risques de collusion et de commission d’un délit”, a précisé à l’AFP la porte-parole de l’instance, Christina Salzborn. Elle n’a pas voulu donner de détails sur les faits qui lui sont reprochés. Selon des éléments du parquet cités par l’agence de presse APA, Egisto Ott aurait “systématiquement” fourni des informations aux services secrets russes.

“Nous devons empêcher les réseaux d’espionnage russes de menacer notre pays”

L’Autriche a été secouée à plusieurs reprises par d’embarrassantes affaires d’espionnage au profit de Moscou. Début 2018, les services alliés avaient limité leur coopération avec ce pays neutre, non membre de l’Otan, par crainte de fuites. “Nous devons empêcher les réseaux d’espionnage russes de menacer notre pays en infiltrant ou en instrumentalisant des partis ou des réseaux politiques”, a-t-il souligné, en allusion au mouvement d’extrême droite FPÖ lié par le passé à Moscou.





Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


17 − deux =