En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Le Banner très clair sur Doumbè

Écrit par le 29 mars 2024


[ad_1]

Invité d’honneur il y a quelques jours de la première de « Chill and fight », la nouvelle émission MMA de la chaîne Sport en France, Jérôme Le Banner a analysé à sa manière la défaite de Cédric Doumbè contre « Baki ». Sans cacher son inquiétude pour le premier, dont il avoue toutefois apprécier parfois l’aspect provocateur.

Il y a peu de temps encore, le roi de la cage se nommait Jérôme Le Banner. « Geronimo », aujourd’hui âgé de 51 ans, a passé depuis le flambeau aux Cédric Doumbè, Benoît Saint-Denis, Francis Ngannou et autre Baysangur Chamsoudinov, plus connu sous le nom de « Baki » et grand espoir de la discipline, tandis que le K1 a laissé place au MMA. Cela n’empêche pas Le Banner, à qui il arrive encore de combattre de temps à autre, de ne rien manquer de toute l’actualité des sports de combat. Comme beaucoup de monde, le colosse avait donc assisté très attentivement au choc tant attendu à l’Accor Arena entre Doumbè et « Baki », remporté par ce dernier après qu’une épine dans un pied a empêché le premier d’aller au bout du combat.

Le Banner : « Si Cédric te rentre dans la tête, t’es mort ! »

« S’il en fait trop ? Quand tout va bien pour lui, ça me fait ch… En revanche, quand il arrive une petite m…. comme ça, ça ne peut que le rendre meilleur », avait déclaré Le Banner, évoquant cette écharde qui a tant fait parler depuis le 8 mars dernier. Pour « Geronimo », qui avait particulièrement apprécié l’attitude de « Baki » autant pendant qu’après le combat (« J’ai trouvé Baki énorme d’être bras dessus bras dessous ensuite (avec Doumbé), parce que je pense que Nassourdine Imavov (présent dans la cage après le combat) avait vraiment envie de le péter (sic), car il y a des choses dans lesquelles il ne faut pas aller »), provoquer l’adversaire fait partie du jeu.

« Il faut ça pour le sport. Nous, on avait Badr Hari. Il faut ce genre de mec-là pour qu’on parle de la discipline. D’ailleurs, on n’a jamais autant parlé de MMA que depuis qu’il y a Cédric Doumbè ». Et pour celui qui avait notamment incarné Claudius Cornedurus dans Asterix aux Jeux Olympiques (NDLR : Il a également joué dans Fatal aux côtés de Michael Youn), quand la provocation est pratiquée comme le fait le natif de Douala, elle peut d’ailleurs se révéler très efficace. « Cédric parle beaucoup, ça fait partie de son tiroir-caisse, il faut le savoir, mais s’il te rentre dans la tête, t’es mort ! C’est comme un ver dans une pomme. »

[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *