En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30


  • Non classé

Travail. Progression de carrière : quelques conseils inattendus

Écrit par le 29 mars 2024




La réussite professionnelle s’inscrit dans un axe vertical : on monte toujours plus haut dans la hiérarchie en allant de poste en poste. Du moins, c’est ce qu’on pense souvent. The Economist met pourtant à mal cette idée reçue et affirme qu’“il existe un autre type de parcours professionnel”, qui consisterait en des mouvements horizontaux “vers des emplois qui n’impliquent pas de promotion ni même nécessairement d’augmentation de salaire, mais peuvent être une aubaine pour les employés et les entreprises”.

En 2021, une étude du Massachusetts Institute of Technology a montré que permettre ce type de mobilité horizontal permet de fidéliser les salariés, deux fois et demie plus que par le salaire, par exemple. Les chercheurs Xin Jin de l’université de Floride du Sud et Michael Waldman de l’université Cornell ont par ailleurs montré que ce type de mobilité favorise ensuite les promotions et les augmentations. Autrement dit, “vous pouvez monter en vous déplaçant d’abord latéralement”. L’hebdomadaire britannique voit dans ces “carrières de crabe” d’autres avantages encore : on apprend plus de choses et on monte en compétence, on se fait de nouveaux contacts et on améliore son réseau, et, enfin, cela peut être “un merveilleux remède contre l’ennui”.

À l’inverse, il faut se méfier de l’excès de confiance, surtout dans des métiers ou à des postes d’expert. Cela vaut dans les secteurs de la finance, de l’aérospatiale, de la médecine, de la politique étrangère ou encore de la météorologie. C’est ce qu’expliquent trois chercheurs de renom, dont Saul Perlmutter, Prix Nobel de physique, dans leur ouvrage Third Millennium Thinking [“La Pensée du troisième millénaire”, inédit en français] et dont le site américain Fast Company publie un extrait. Les auteurs louent le modèle de la Silicon Valley, dont un des slogans était “Échouez vite, échouez souvent”. Cela signifie que les échecs permettent d’avancer. Mais pour cela, encore faut-il les reconnaître, ce qui n’est pas toujours le cas et peut conduire à des catastrophes. Ainsi, “un excès de confiance peut saboter votre carrière”.

Finalement, ce sont les météorologues qui admettent le plus volontiers leur marge d’erreur. Il en va d’ailleurs de leur crédibilité. Avoir de la connaissance est bon pour votre carrière, reconnaître que vous n’êtes pas infaillible est encore mieux, en somme.



Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatorze + cinq =