En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30


Un poids lourd accidenté déverse plus de 20 000 litres de produit inflammable près de Nancy

Écrit par le 23 mars 2024



Une grande quantité d’acrylate de butyle stabilisé s’est déversée sur l’autoroute A31, en Meurthe-et-Moselle. “La consommation de l’eau du robinet ne fait donc l’objet d’aucune restriction”, a précisé la préfecture.


Publié



Temps de lecture : 1 min

Un panache de fumée s'échappe d'un incendie sur l'A31, près de Nancy, en Meurthe-et-Moselle, le 22 mars 2024. (PREFECTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE / X)

Un poids lourd s’est renversé vendredi 22 mars, en fin d’après-midi, sur l’autoroute A31 près de Nancy, déversant plus de 20 000 litres de produit inflammable, ce qui a provoqué un incendie, a déclaré la préfecture de Meurthe-et-Moselle. “Ce poids lourd transportait 24 000 litres de produit inflammable qui se sont écoulés sur la voirie, entraînant un incendie avec un fort dégagement de fumée. Ce produit est de l’acrylate de butyle stabilisé. Il est hautement inflammable et explosif”, a expliqué la préfecture.

“Le déversement d’une partie du chargement dans le réseau d’assainissement a engendré un incendie à l’intérieur des égouts puis une explosion qui a provoqué le soulèvement de plaques à proximité directe du sinistre”, selon la même source. L’incendie a été éteint vers 18 heures, après le déploiement d’un important dispositif, dont 39 camions du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis), 68 pompiers et la cellule spécialisée en risques chimiques.

Le réseau d’eau potable n’est pas affecté

“Selon l’Agence régionale de santé Grand Est, le réseau d’eau potable n’est pas impacté par ce sinistre. En effet, aucun point de captage n’est situé à proximité du lieu de l’accident. La consommation de l’eau du robinet ne fait donc l’objet d’aucune restriction”, a précisé la préfecture dans un nouveau communiqué dans la soirée.

“De fortes odeurs persistent dans le secteur. Celles-ci sont liées à la présence d’un résiduel de produit dans les égouts. Cette gêne va se résorber au fur et à mesure de l’écoulement des eaux usées dans le réseau d’assainissement”, a déclaré la même source. “La station d’épuration quant à elle est organisée pour recevoir et traiter une éventuelle pollution.”





Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre × quatre =