En ce moment

Titre

Artiste


une image de Joe Biden ligoté publiée par Donald Trump suscite l’indignation

Écrit par le 31 mars 2024



L’équipe de campagne du président Joe Biden a accusé samedi Donald Trump d’incitation à la “violence politique” après la publication par le républicain d’une vidéo donnant à voir une image du démocrate ligoté. “Cette image de Donald Trump est le genre de connerie que vous postez quand vous appelez à une boucherie”, a fustigé samedi un porte-parole de la campagne de Joe Biden dans une déclaration, faisant référence à de récents propos du républicain.

Une image diffusée sur le réseau social de Donald Trump

“Trump incite régulièrement à la violence politique et il est temps que les gens le prennent au sérieux”, a ajouté le porte-parole, rappelant que le premier mandat de Donald Trump s’était terminé par un assaut contre le Capitole de centaines de ses partisans.

L’ancien président a publié vendredi sur son réseau Truth Social une vidéo montrant deux voitures en train de rouler, décorées de plusieurs drapeaux et autocollants de soutien à Donald Trump. Sur le coffre du deuxième véhicule, un pick-up, apparaît une image montrant un Joe Biden pieds et mains liés. Une publication condamnée par l’équipe du démocrate, qui y voit un nouvel exemple de la rhétorique toujours plus violente du candidat à l’élection présidentielle de novembre.

L’équipe de Trump balaye les accusations du camp démocrate

Joe Biden et Donald Trump, qui se sont déjà affrontés dans les urnes en 2020, sont assurés de récolter cet été l’investiture de leurs partis respectifs pour ce scrutin. L’équipe de campagne de Donald Trump a elle balayé les accusations. Les démocrates “n’ont pas seulement appelé à la violence ignoble à l’encontre du président Trump et de sa famille. Ils sont en train d’armer le système judiciaire contre lui”, a déclaré son porte-parole Steven Cheung, faisant référence aux affaires judiciaires dans lesquelles le républicain est poursuivi.

Connu pour son langage volontiers provocateur, Donald Trump a multiplié au cours des derniers mois les déclarations intempestives et les invectives. Il a affirmé que l’économie américaine serait “une boucherie” s’il n’était pas réélu, a accusé les migrants d'”empoisonner le sang” du pays, ou encore promis d'”éradiquer les communistes, marxistes, les fascistes et les voyous de la gauche radicale”, les qualifiant de “vermine” — des propos qui ont provoqué la stupeur chez ses opposants.



Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + 17 =


Continuer la lecture