En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Bleuenn Battistoni, parfaite étoile | Les Echos

Écrit par le 27 mars 2024


[ad_1]

Lorsque Bleuenn Battistoni remplace au pied levé l’étoile Alice Renavand sur la scène du Palais Garnier ce 13 juillet 2022, ils sont peu nombreux à connaître même son nom dans la salle. Il faudra donc s’habituer à cette nouvelle BB que José Martinez vient de nommer étoile après la représentation de « La Fille mal gardée » le mercredi 26 mars.

Retour en arrière : cette Lyonnaise de 25 ans, ayant commencé la danse très jeune, passe une saison au Conservatoire National supérieur de Musique et de Danse de Paris avant de rejoindre l’école de danse de l’Opéra de Paris en 2014. Engagée dans le corps de ballet de l’Opéra en 2017, elle gravit peu à peu les échelons de la compagnie. Celle-ci vit alors une série de psychodrames, entre le départ de Benjamin Millepied, l’arrivée d’Aurélie Dupont et autres secousses.

Pas le meilleur environnement pour qu’un talent comme celui de Bleuenn puisse éclore. Jusqu’à cette représentation de Giselle. Alice Renavand se blesse au début du second acte sous les yeux de son partenaire, Mathieu Ganio. Panique en coulisses. Bleuenn Battistoni est appelée à la rescousse. Elle était quelques minutes avant dans le corps du ballet, interprétant une Willis, ces âmes errantes de jeunes filles mortes.

Beaux rôles

Si l’oeuvre est romantique, le remplacement l’est beaucoup moins… Bleuenn n’a pas la même couleur de cheveux qu’Alice, qu’importe ! On ajuste son costume et la voici lancée sur le plateau. Sous les yeux d’une salle entière venue pour une autre soliste. Bleuenn Battistoni ne flanche pas, superbe tout du long, aidée par un superbe Mathieu Ganio. Elle sera Prix AROP de la danse en 2022.

La suite voit la première danseuse enchaîner les beaux rôles. Elle surprend ainsi ses admirateurs dans le redoutable « Mayerling » – avec le rôle de Mitzi Caspar. Il était évident qu’une nomination était en vue. Son personnage « émancipée » de La Fille mal gardée aura souri à la Battistoni. Elle y danse aux côtés de Marcelino Sambé, guest venu du Royal Ballet de Londres.

Ce dimanche 31 mars, la paire sera d’ailleurs de nouveau à l’affiche. Puis Bleuenn Battistoni reprendra son rôle porte-bonheur, Giselle, les 29 avril, 4, 14 et 16 mai. La vie de Bleuenn ressemble déjà à un roman.

[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *